Principal / Bronchite

La relation entre les allergies et l'asthme

Deux maladies graves surviennent souvent en parallèle, stimulant l’apparition de symptômes graves - l’asthme et les allergies. Il convient de noter que le diagnostic d'allergie mérite une attention particulière, car parfois les symptômes de la manifestation de la maladie violent la fonction respiratoire. Dans de tels cas, la réponse à la question: les allergies peuvent-elles entrer dans l'asthme, est évidente.

Causes de l'asthme bronchique allergique

L'asthme est sujet aux personnes de tout sexe et de tout âge. La maladie se caractérise par l'apparition d'une attaque de manque d'air pour respirer, ainsi que par la libération d'expectorations muqueuses lors de la toux en petites quantités. La situation est aggravée par des stimuli allergiques.

Les raisons pouvant causer l'asthme sont les suivantes:

  • Accumulations de poussière.
  • Oreillers en plumes.
  • Laine pour chiens, chats et autres animaux domestiques, ainsi que des plumes d'oiseaux.
  • Moisissures.

La vraie cause de la maladie est difficile à établir. Il peut apparaître et disparaître sans raison particulière.

Symptomatologie caractéristique de la maladie, se manifestant sous l’influence d’un puissant agent pathogène - le "tigre", ou d’un complexe d’autres facteurs. L'évolution de la maladie est différente pour chaque patient, car les tiggers sont individuels pour chaque patient.

Habituellement, une personne souffrant d'asthme peut identifier elle-même la cause de l'aggravation des symptômes. Pour une détermination plus précise du facteur responsable de la maladie, les médecins recommandent de tenir un journal dans lequel ils surveillent l'évolution de la maladie. Agents pathogènes responsables de foyers d’inflammation dans les voies respiratoires:

  • Allergènes Ils provoquent l'apparition de la réaction du corps à un irritant étranger. Les allergies ont de nombreux symptômes désagréables, qui dans certains cas sont un précurseur de l'asthme, à la fois chez les enfants et les adultes. Les allergènes populaires dans la vie quotidienne sont: le pollen, les moisissures, l’allergie aux poils d’animaux, les acariens. L'apparition d'asthme bronchique à la base des allergies se produit souvent si vous n'éliminez pas les symptômes de la cause fondamentale et ne laissez pas la maladie suivre son cours.

Des cas d'apparition de signes d'asthme bronchique après l'absorption de produits allergènes ou le passage d'un traitement à long terme (avec des médicaments) ont été enregistrés.

  • Les tigres sont le résultat de l'activité vitale des virus et des champignons, ce qui conduit à l'apparition de symptômes du rhume, affaiblissant les fonctions de barrière du corps. À l'étape suivante, les symptômes s'aggravent, ce qui entraîne l'apparition de signes d'asthme bronchique. Dans ce cas, la raison n’est pas liée à une réaction allergique du corps, mais au cours de la maladie. Les maladies respiratoires fréquentes causées par le rhume violent l’intégrité des tissus muqueux dans les organes respiratoires, ce qui entraîne une aggravation de l’asthme.
  • Les symptômes de l'asthme sont les suivants: allergie au froid, pollution excessive par les gaz, odeurs concentrées, fumée de cigarette. Les asthmatiques sont sensibles à la fumée, car c'est un stimulus trop agressif. Un séjour forcé dans les salles enfumées complique l'évolution de la maladie. Les enfants et les adultes, fumeurs passifs, sont particulièrement sensibles à la fumée de tabac. Le fait d’être dans une telle pièce serait la cause qui a provoqué l’attaque pour la première fois.
  • Stimuler l'apparition de signes d'asthme peut condition de vie et des lieux d'activité professionnelle. Le contact avec les peintures, les vernis, les aérosols, les détergents, les réactifs chimiques et les signes asthmatiques s’explique facilement.
  • L'asthme est la conséquence d'événements tragiques vécus, de chocs émotionnels et de symptômes dépressifs.
  • Prédisposition génétique. Permis à 50% de la possibilité d'acquérir la maladie par héritage, si l'un des parents proches avait une telle maladie. Le pourcentage augmente si deux parents ont ce diagnostic.

Symptômes inhérents aux deux maladies

Le résultat du traitement dépend de la détermination rapide de la cause de la maladie et du diagnostic correct. Pour assigner un traitement adéquat, le médecin doit évaluer les signes d'asthme chez un adulte face à des allergies. Ce à quoi le médecin traitant fait attention:

  • Pour l'asthme allergique, l'apparition soudaine de symptômes est caractéristique. Les premiers symptômes qui apparaissent au moment de l'activité ou de l'inaction à n'importe quel moment de la journée sont un essoufflement et un manque d'air pour une respiration correcte. Des attaques surviennent également lors de l'inhalation de composés toxiques planant dans l'air: fumée, brûlures, suie, changements de température, influence agressive du pollen.
  • La toux est un signe typique d'une crise d'asthme. Il est généralement sec et s'accompagne de difficultés respiratoires. Le patient peut à peine tousser. Dans le même temps, les expectorations se retirent en quantités insignifiantes.
  • La respiration est fréquente, superficielle. Lorsque vous expirez, le processus est retardé. Les personnes atteintes d'une telle pathologie notent des difficultés avec l'expiration de l'air, des efforts supplémentaires étant nécessaires.
  • Lors de l'exécution de la fonction respiratoire, une respiration sifflante caractéristique au sifflet est ressentie et peut être entendue sans applications supplémentaires du phonendoscope. Lorsque l'auscultation est difficile à commettre une erreur lors de l'installation du diagnostic.
  • Lors d'une attaque, le patient prend la position d'orthopnée.

Il est important d'identifier la maladie aux stades initiaux, car avec l'aggravation des symptômes, le risque de complications graves est élevé.

Tout degré de gravité de l'asthme bronchique a commencé son développement sans perturbation globale du corps. L'évolution ultérieure de la maladie conduit à des pathologies plus graves:

  • Il y a une panne, une sensation de malaise, le patient est incapable de continuer à exécuter des actions motrices, un essoufflement apparaît et l'asthmatique ne peut que prendre la position d'orthopnée. Entre les attaques, le patient mène un mode de vie habituel.
  • Cyanose de la peau, acrocyanose. Les symptômes conduisent à une asphyxie et à une insuffisance de la fonction respiratoire.
  • Tachycardie. Lors d'une crise, le myocarde est réduit de plusieurs fois. Au stade intermédiaire, la maladie de contraction du muscle cardiaque diminue considérablement.
  • Il y a des changements dans les ongles de nature dystrophique. Les plaques font saillie, les phalanges des doigts s'épaississent.
  • Pour l'asthme bronchique allergique est une manifestation caractéristique des symptômes de l'emphysème. À la suite d'un tel parcours, la poitrine grossit, se gonfle, les limites pulmonaires (percussions) se dilatent. L'auscultation montre un affaiblissement du souffle.
  • Symptômes du coeur pulmonaire. L'hypertension pulmonaire dans la circulation pulmonaire, apparaît à la suite d'une maladie grave. Les changements pathologiques se produisent dans le muscle cardiaque.
  • Avec l'asthme bronchique, en raison de l'absence de fonction respiratoire normale, maux de tête et vertiges.
  • Après avoir reçu un diagnostic d'asthme bronchique, le corps est plus susceptible aux réactions allergiques et aux maladies (rhinite, eczéma, dermatite atopique, psoriasis).

La sévérité de la maladie - classification

Se produit pour la maladie de temps en temps, émergente du cours progressif. Il existe plusieurs formes d'évolution de la maladie. En fonction d'un certain nombre de facteurs également, la gravité de l'évolution varie selon les patients. Si vous ne permettez pas à l'asthme bronchique de progresser, les maladies associées ne seront pas autorisées.

  1. Allergie non infectieuse (atopique) - elle se caractérise par l'apparition de signes d'asphyxie sans foyer avec inflammation des voies respiratoires. Au fil du temps, la situation se complique et conduit à un asthmatique, un manque d'air (jusqu'à plusieurs jours).
  2. Une infection broncho-pulmonaire infectieuse-allergique peut être la principale maladie de l'asthme bronchique allergique. Les foyers inflammatoires dans le nasopharynx commencent également.
  3. Mixte - il est typique que la microflore pathogène se développe sans l’influence du virus.
  4. La maladie est atypique: il y a des signes d'emphysème aigu, il y a un manque d'air dans les poumons - le manque d'oxygène.

L'asthme bronchique allergique présente trois sévérités:

  • Flux facile avec des attaques rares, bref. Dans l'intervalle entre les attaques, une personne mène son mode de vie habituel.
  • Pour gravité modérée. Les attaques se produisent plus fréquemment et touchent certains systèmes et organes. L'activité professionnelle devrait être modérée.
  • Courant fort. Épuisement constant d'oxygène, sensation de suffocation.

Diagnostic de la maladie

L'asthme allergique chez les enfants est une maladie commune souvent diagnostiquée chez les enfants. Aux premiers stades, les signes indiquent une bronchite obstructive. Dans ce cas, il est important de différencier la maladie en temps utile et d’appliquer à cette fin une approche intégrée. L'asthme bronchique d'étiologie allergique se manifeste par de fréquentes crises mensuelles.

La maladie présente les symptômes de nombreuses pathologies. Vous ne devriez pas essayer d'établir un diagnostic vous-même. Le médecin traitant doit déterminer comment distinguer l'asthme des allergies et quels traitements sont les plus efficaces. Pour un traitement efficace, vous ne devez pas reporter la visite au thérapeute, puis à l’allergologue. La liste des examens présentés pour de telles manifestations cliniques comprend:

  • Tests sanguins et urinaires standard pour éliminer les problèmes respiratoires.
  • Examen des sécrétions muqueuses, expectorations.
  • Radiographie thoracique.
  • Pour exclure l'asthme cardiaque, la nomination d'un ECG est justifiée.
  • Effectuer une auscultation complète.

Environ 10% des personnes trouvent un diagnostic au travail, l’asthme se fait sentir au contact d’allergènes et d’irritants. La maladie peut causer:

  • Animaux - chez les travailleurs des services vétérinaires et de l'agriculture.
  • L'industrie du bois, des composants végétaux - menuisiers, imprimeurs, pâtissiers.
  • Contact avec des enzymes - travailleurs médicaux, boulangers, pharmaciens.
  • Personnes travaillant avec des anhydrites (électronique, xiols, peintures - production de produits chimiques).
  • Les diisocyanates (les mousses, les vernis, les fabricants de polyuréthane - caoutchouc et les fondeurs sont soumis).
  • Latex.
  • Sels métalliques.
  • Amines

Les signes de la maladie sont similaires car ils sont concomitants.

Méthodes de traitement

Le traitement de l'asthme allergique est prescrit par un diagnostic précis. Selon les qualifications du médecin traitant et le traitement opportun dépend de l'efficacité du traitement.

Avec cette maladie, il est important d'identifier la cause des symptômes dangereux et de limiter autant que possible l'interaction du patient avec les allergènes et les facteurs de provocation épileptique. Seulement dans le pouvoir des personnes souffrant de ces maux, d'identifier les tiggers, provoquant l'apparition de symptômes d'asthme allergique.

L'immunothérapie spécifique aux allergènes (thérapie AIT) est utilisée pour le traitement. Pour l'efficacité des solutions d'allergènes administrées par immunothérapie à doses croissantes.

Les inhalations servent également à soulager les symptômes et les méthodes de médecine douce, ce qui est permis uniquement après avoir consulté votre médecin. Il est également recommandé de reconsidérer le régime afin de ne pas provoquer de réaction causée par des allergies alimentaires.

Médicaments dans le traitement de l'asthme allergique

Pour le traitement de l'asthme bronchique allergique, utilisez les médicaments suivants:

Pour le schéma principal, les beta-2-agonistes sont utilisés:

Les inhalations avec des glucocorticoïdes (fluticasone) ont fait leurs preuves. Le médecin prescrit également des anticorps monoclonaux, des médicaments anti-leucotriènes, des cromones, des méthylxanthines (théophylline). Le médecin considère souvent qu'il est approprié de prescrire la combinaison de médicaments, basée sur les composants actifs de différents groupes de médicaments à traiter (Seredit).

De plus, les antihistaminiques (Loratadine) et les mucolytiques (Lasolvan) sont utilisés pour soulager les symptômes, mais il est important de comprendre que leur tâche est d'éliminer les signes de la maladie et non la pathologie elle-même.

Mesures prévisionnelles et préventives

Pour prévenir le développement de la maladie devrait:

  • Évitez le contact avec des facteurs d'influence professionnels, il est parfois utile de changer de travail.
  • Surveiller la qualité de la nourriture. Donner la préférence à un mode de vie sain.
  • Ne commencez pas un traitement contre le rhume.
  • Le traitement médicamenteux doit être appliqué uniquement tel que prescrit par un médecin.
  • Il est important d'arrêter de fumer.

Si le diagnostic existe déjà, il est nécessaire de garder la situation sous contrôle:

  • Suivez toutes les recommandations du médecin.
  • Ne sautez pas le médicament.
  • Ne soyez pas dans des pièces enfumées.
  • Évitez les irritants émotionnels, le stress.

Avec une détection rapide de la maladie et un traitement bien prescrit, le pronostic de la maladie est favorable. Dans les cas où la maladie est incontrôlable, l'évolution devient sévère, entraînant une insuffisance respiratoire et, en cas de crise, le décès est possible.

Asthme allergique

Les allergies et l'asthme vont souvent de pair. L'asthme est une maladie des branches trachéales (bronchioles) qui transportent l'oxygène aux poumons et à leur retour. Il existe plusieurs formes d'asthme.

L'asthme allergique est une forme d'asthme provoquée par des allergies (telles que le pollen ou la moisissure). Selon l'Académie des allergies, de l'asthme et de l'immunologie, 10 millions de patients allergiques représentent 20 millions de personnes asthmatiques.

L'air pénètre habituellement dans le corps par le nez et les bronchioles. Aux extrémités des bronchioles se trouvent de petits sacs alvéolaires (air), appelés alvéoles. Les sacs alvéolaires fournissent du sang en oxygène et recueillent également de l'air vicié (dioxyde de carbone), qui est ensuite expiré. Lors de la respiration normale des groupes musculaires, les voies respiratoires environnantes sont détendues et l'air se déplace librement. Cependant, lors d'épisodes d'asthme ou de «convulsions», trois changements majeurs empêchent l'air de circuler librement dans les voies respiratoires:

  1. Les groupes musculaires entourant les voies respiratoires se resserrent et les forcent à se rétrécir, un processus appelé bronchospasme.
  2. La muqueuse des voies respiratoires gonfle et s'enflamme.
  3. Les cellules qui tapissent les voies respiratoires produisent plus de mucus, alors qu'il est plus épais que dans des conditions normales.

Avec les voies respiratoires rétrécies, la circulation de l'air dans les poumons ralentit. En conséquence, les patients asthmatiques ont le sentiment qu’ils manquent d’air. Tous ces changements rendent la respiration difficile.

Les principaux symptômes de l'asthme

Les symptômes de l'asthme s'effondrent lorsque les voies respiratoires sont susceptibles de changer par rapport aux trois points précédents décrits ci-dessus. Certaines personnes ressentent des symptômes chaque jour, alors que d'autres peuvent avoir plusieurs jours entre les attaques. Les principaux symptômes de l'asthme incluent:

  • Toux fréquente, surtout la nuit.
  • Essoufflement.
  • Respiration sifflante.
  • Resserrement, douleur ou pression.

Toutes les personnes ne présentent pas les symptômes de la même manière. Vous pouvez présenter des symptômes d'asthme allergique ou à différents moments. Les symptômes peuvent varier d'un épisode d'asthme à un autre. Dans un épisode, ils peuvent être forts et dans un autre, ils peuvent être faibles.

Le symptôme le plus commun est léger. Habituellement, les voies respiratoires s’ouvrent dans quelques minutes ou quelques heures. Les épisodes graves sont moins fréquents, mais ils sont longs et nécessitent des soins médicaux d'urgence. Il est important de reconnaître les symptômes d'asthme, même mineurs, et de les traiter pour prévenir les épisodes graves et maîtriser l'asthme.

Si vous souffrez d'asthme allergique, la réaction à une substance qui cause des allergies peut aggraver les symptômes.

Les signes précédant une crise d'asthme

Il y a des signes précoces qui précèdent les symptômes de l'asthme et des signes d'aggravation de l'asthme. Les premiers signes et symptômes d’une crise d’asthme incluent:

  • Toux fréquente, surtout la nuit.
  • Perte de respiration ou accélération de celle-ci.
  • Se sentir très fatigué ou faible en faisant du sport, en plus d'une respiration sifflante, de la toux ou de l'essoufflement.
  • Réduire ou modifier le débit expiratoire maximal est une mesure de la rapidité avec laquelle l'air sort des poumons lorsque vous expirez brusquement avec force.
  • Symptômes d'un rhume ou d'autres infections des voies respiratoires supérieures ou d'allergies.
  • Incapacité de s'endormir.

Si vous présentez l'un des symptômes d'asthme mentionnés ci-dessous, demandez de l'aide dès que possible pour éviter la possibilité d'une crise d'asthme grave.

Qui a l'asthme?

N'importe qui peut attraper de l'asthme, bien que ce soit principalement héréditaire. L'asthme touche environ 14 millions d'adultes et d'enfants de la Fédération de Russie (données de 2012). La maladie devient plus courante.

Facteurs provoquant l'asthme bronchique

L'asthme bronchique est un complexe de problèmes respiratoires résultant d'une variété de facteurs. Les voies respiratoires d'un patient asthmatique sont très sensibles et réagissent à beaucoup de choses, communément appelées agents pathogènes. Le contact avec ces agents pathogènes provoque souvent de l'asthme et conduit à la manifestation de ses symptômes.

Il existe de nombreux types d'agents pathogènes de l'asthme allergique. La réaction diffère d'une personne à l'autre et le temps de manifestation varie. Certains réagissent à de nombreux agents pathogènes, tandis que d'autres n'en ont aucun qu'ils puissent identifier. L'un des aspects les plus importants du contrôle de l'asthme est d'éviter si possible le contact avec ces agents pathogènes.

Les agents pathogènes répandus sont:

  • Infections: rhumes, grippe, infections des sinus nasaux.
  • Exercices sportifs, surtout chez les enfants (note ci-dessous).
  • Météo: air froid, changements de température.
  • Fumée de tabac et pollution de l'air.
  • Allergènes - substances qui provoquent des réactions allergiques dans les poumons, notamment acariens, pollen, animaux, moisissures, aliments et cafards.
  • La poussière et les objets qui le créent.
  • Odeurs persistantes de produits chimiques.
  • Sentiments forts: anxiété, frustration, pleurs et fort rire.
  • Médicaments: aspirine, ibuprofène, bêta-bloquants utilisés pour traiter l'hypertension, les migraines ou le glaucome.

Bien que l'exercice puisse déclencher de l'asthme, l'exercice ne doit pas être ignoré. Avec un bon plan de traitement, enfants et adultes peuvent faire de l'exercice aussi longtemps qu'ils le souhaitent, mais pas pendant l'apparition des symptômes de l'asthme.

Diagnostic de l'asthme allergique

Les médecins peuvent utiliser différentes méthodes pour diagnostiquer l'asthme. Tout d'abord, le médecin examine vos antécédents médicaux, vos symptômes et votre examen physique. Ensuite, des tests généraux et des procédures peuvent être effectués pour vérifier l'état général de vos poumons, y compris:

  • Radiographie pulmonaire au cours de laquelle un instantané des poumons est pris.
  • Test de fonction pulmonaire (spirométrie): une analyse qui évalue leur taille et leur fonction, y compris la qualité de l'air sortant des poumons (fonction pulmonaire).
  • Débit expiratoire maximal: analyse qui mesure le débit maximal auquel l'air peut être expiré.
  • Réaction à la méthacholine - un test de sensibilité à la méthacholine, un irritant qui rétrécit les voies respiratoires.

D'autres tests, tels que les tests d'allergie, l'analyse du sang et du pH de l'environnement du larynx, les rayons X des sinus nasaux et d'autres images. Ils aident le médecin à identifier les causes secondaires et les affections pouvant affecter les symptômes de l'asthme.

Traitement de l'asthme allergique

Afin de réduire les symptômes ou de les éviter complètement, il est nécessaire de limiter ou d'éliminer le contact avec l'agent pathogène, de prendre des médicaments, il est donc possible de contrôler soigneusement les symptômes quotidiens de l'asthme.

Les crises d'asthme peuvent être évitées ou minimisées en limitant le contact avec des agents pathogènes, ainsi qu'en prenant des médicaments, vous permettant ainsi de surveiller attentivement vos symptômes quotidiens. L'approche correcte du traitement est un contrôle approfondi et un traitement médicamenteux. Les médicaments utilisés pour traiter l'asthme comprennent les bronchodilatateurs, les anti-inflammatoires et les modificateurs de la leucotriène.

Bronchodilatateurs (bronchodilatateurs) dans le traitement de l'asthme

Ces médicaments traitent l'asthme en relâchant les groupes musculaires qui se resserrent autour des voies respiratoires. Ils ouvrent rapidement les poumons, laissant plus d'air et améliorant la respiration.

Les bronchodilatateurs aident également à éliminer les excès de mucus dans les poumons. Lorsque les voies respiratoires s'ouvrent, le mucus se déplace plus facilement et tousse facilement. Disponibles sous la forme d'une action rapide, les bronchodilatateurs soulagent ou arrêtent les symptômes de l'asthme, sont donc indispensables en cas de crise. Il existe trois principaux types de bronchodilatateurs: les bêta-2 agonistes, les anticholinergiques et la théophylline.

Les bronchodilatateurs à action rapide ne doivent pas être utilisés pour contrôler l'asthme, car une utilisation à long terme peut entraîner une diminution de leur efficacité.

Anti-inflammatoires

Ils réduisent le gonflement des tissus et la séparation du musc dans les poumons, sont disponibles sous forme de corticostéroïdes sous forme d'inhalateurs, les principaux médicaments efficaces:

  • Asmanex.
  • Becklorfort (béclométhasone).
  • Azmacort.
  • Florent.
  • Pulmicort
  • Alvesko.

Lors du traitement de ce groupe de médicaments, les voies respiratoires deviennent moins sensibles et moins susceptibles de réagir à d'éventuels agents pathogènes. Les médicaments anti-inflammatoires doivent être appliqués quotidiennement pendant plusieurs semaines avant qu'un effet thérapeutique durable n'apparaisse, ce qui vous permettra de contrôler l'asthme. Ces médicaments pour l'asthme réduisent également les symptômes des dommages, augmentent le débit d'air, rendent les voies respiratoires plus résistantes aux irritants et réduisent le nombre d'épisodes d'asthme. S'ils sont utilisés quotidiennement, ils peuvent réduire, voire prévenir, les symptômes d'asthme.

Le cromolyn sodique est un autre type de médicament anti-asthmatique. Ce type de médicament est un stabilisateur de mastocytes, ce qui suggère qu'il aide à prévenir la production de composés chimiques produits par les mastocytes dans le corps. L'un de ces remèdes est l'acide cromoglycique (Intal), couramment utilisé pour traiter les enfants ou l'asthme causé par un effort physique.

Modificateurs De Leucotriènes

Les modificateurs de leucotriène sont utilisés pour traiter l'asthme bronchique allergique, notamment les médicaments suivants:

Les leucotriènes sont des composés chimiques que notre corps produit, ils provoquent un rétrécissement des voies respiratoires et une production excessive de mucus lors d'une crise d'asthme. Le travail des modificateurs de leucotriènes consiste à limiter ces réactions, à améliorer l'apport en oxygène et à réduire les autres symptômes de l'asthme bronchique. Ils sont pris sous forme de comprimés ou de granulés oraux mélangés à de la nourriture une ou deux fois par jour, ce qui réduit le besoin d'autres médicaments pour l'asthme. Les effets indésirables les plus fréquents sont les maux de tête et les nausées. Les modificateurs de leucotriène peuvent interagir avec d'autres médicaments thérapeutiques, tels que la coumadine et la théophylline.

Informez le médecin des médicaments que vous prenez.

Anticorps monoclonaux et asthme

Le médicament xolar est un anticorps qui bloque l'immunoglobuline E (IgE), tandis que les allergènes sont incapables de provoquer une crise d'asthme. Xolar est utilisé en injection. Afin de recevoir un traitement avec des anticorps, la personne doit avoir une immunoglobuline E augmentée et doit être allergique. Les allergies doivent être confirmées par des tests sanguins et des tests cutanés.

Comment prend-on les médicaments contre l'asthme?

La plupart des médicaments pour l'asthme sont appliqués à l'aide d'un dispositif spécial - un inhalateur pour aérosol - un distributeur automatique sous la forme d'un petit flacon contenant un aérosol dans un récipient en plastique qui, lorsque le bouton est enfoncé, distribue le médicament.

Certains médicaments se présentent sous forme de poudre, qui est inhalée par la bouche à l'aide d'un appareil appelé inhalateur de poudre. Il existe également des médicaments sous forme de comprimés, de liquides et d'injections.

Comment utiliser un inhalateur aérosol?

  1. Retirez le capuchon et secouez l'inhalateur.
  2. Prenez une profonde respiration et expirez complètement.
  3. Placez l'inhalateur dans votre bouche et fermez vos lèvres autour de lui.
  4. Lorsque vous commencez à inhaler, cliquez sur l'inhalateur pour pouvoir mettre le médicament dans vos poumons. Retenez votre souffle à 10. Maintenant expirez lentement.

Comment utiliser un inhalateur de poudre?

  1. Ajoutez la quantité requise du médicament à l'inhalateur en suivant les instructions fournies avec l'appareil.
  2. Expirez, en tenant l’inhalateur à l’écart de votre bouche, soulevez votre menton plus haut.
  3. Placez vos lèvres autour du trou de l’appareil par lequel le médicament est pompé. Prenez une profonde respiration à travers l'inhalateur sans utiliser votre nez. Vous ne sentirez peut-être pas le goût du médicament ou de son médicament.
  4. Retirez l'appareil de la bouche. Retenez votre souffle et comptez jusqu'à 10.
  5. Expirez lentement, mais n'expirez pas par l'inhalateur. En raison de l'humidité de la bouche, la poudre à l'intérieur de l'appareil peut durcir.
  6. Assurez-vous de fermer l'appareil après utilisation. Rangez-le dans un endroit sec.
  7. Ne lavez pas l’inhalateur à l’eau savonneuse. Essuyez avec un chiffon sec au besoin.

Que puis-je faire pour contrôler l'asthme?

Afin de contrôler l'asthme, vous devez surveiller le fonctionnement de vos poumons. Les symptômes de l'asthme peuvent être contrôlés à l'aide d'un appareil spécial: débitmètre de pointe, il mesure la vitesse de l'air qui sort des poumons lors d'une forte expiration. La valeur résultante est appelée débit expiratoire maximal (MRV) et est calculée en litres par minute.

Un MRV peut signaler des modifications de vos voies respiratoires pouvant indiquer une aggravation de votre asthme avant l'apparition des symptômes. Lors de la mesure, en tenant compte des pics quotidiens, vous pouvez calculer plus précisément les dosages des médicaments afin de maîtriser l’asthme. Ces données peuvent également être utilisées par votre médecin pour l’élaboration d’un plan de traitement.

L'asthme peut-il être guéri?

Il n'y a pas de remède contre l'asthme, mais vous pouvez le traiter et le garder sous contrôle. Dans la plupart des cas, les asthmatiques peuvent vivre sans ressentir aucun symptôme en suivant leur plan de traitement.

Asthme allergique: symptômes, diagnostic et méthodes de traitement

Le travail du système immunitaire vise principalement à protéger le corps humain contre divers agents pathogènes. Mais parfois, il échoue, il commence à percevoir des facteurs environnementaux même inoffensifs comme des allergènes. Ensuite, il y a une condition pathologique - une allergie.

L'asthme allergique est l'une des maladies les plus graves associées aux réactions immunitaires de l'organisme. Selon les statistiques, 6% de la population de la planète souffrent d'asthme bronchique et 80% des cas ont une genèse allergique.

La manifestation de la maladie, la sévérité

L'asthme bronchique allergique (ou atopique) est une maladie chronique des voies respiratoires supérieures, provoquée par l'action d'allergènes, qui, à son tour, provoque un processus inflammatoire. Le mécanisme de développement de cette pathologie est associé à une hyperréactivité de l'organisme vis-à-vis de tout agent de l'environnement. En réalité, ces agents sont appelés «allergènes»: ils provoquent la production d'immunoglobulines (anticorps), ce qui entraîne la libération d'histamine et d'autres médiateurs inflammatoires à partir de mastocytes.

La détermination du degré de la maladie est basée sur les symptômes, ainsi que sur les résultats de l’étude de la fonction respiratoire, à savoir le débit expiratoire de pointe (PSV). Pour ce faire, effectuez une étude appelée débitmètre de pointe. Selon les données ci-dessus, il existe 4 degrés de gravité principaux:

  1. Forme légère (asthme atopique intermittent). Les manifestations de la maladie ne sont pas enregistrées plus d'une fois en 7 jours, les crises nocturnes - pas plus de 2 fois par mois. Le PSV représente plus de 80-85% du taux normal (le taux de PSV dépend de l'âge). Les fluctuations du PSV du matin et du soir ne dépassent pas 20-25%. L'état général du patient n'est généralement pas perturbé.
  2. Forme atopique persistante légère. Les symptômes de la maladie apparaissent 1 fois sur 2 à 6 jours, les attaques nocturnes - plus de 2 fois par mois. Le PSV est supérieur à 80%, les fluctuations du PSV au cours de la journée ne dépassent pas 25-30%. Si les attaques sont longues, elles peuvent perturber l'activité physique, le sommeil.
  3. Forme modérée. Les manifestations de l'état pathologique sont observées quotidiennement, des attaques nocturnes - une fois par semaine et plus souvent. PSV compris entre 65 et 80% de la norme, les fluctuations de l’indicateur dépassent 30%. Il y a souvent des violations significatives de l'activité quotidienne d'une personne, la qualité du sommeil se détériore.
  4. Forme sévère de la maladie. A ce stade, la maladie est exacerbée 3 à 5 fois par jour, les crises nocturnes sont notées 3 fois ou plus par semaine. PSV inférieur à 60-65%, fluctuations journalières supérieures à 30-35%. Une personne ne peut pas participer aux activités quotidiennes, en particulier liées à l'activité physique, il existe également des troubles névrotiques et des troubles d'autres organes et systèmes.

En l'absence de traitement, les formes graves peuvent avoir pour conséquence un état asthmatique, une maladie mortelle nécessitant des soins médicaux immédiats. Le statut asthmatique est caractérisé par une attaque d'asphyxie persistante, grave et prolongée, qui n'est pas arrêtée avec l'aide d'inhalateurs de poche. Pour éviter cette condition, vous devez contacter l’hôpital avec les premiers symptômes.

Comorbidités

Assez souvent, la rhinite allergique est enregistrée en tant que pathologie d'accompagnement. Ceci est dû principalement aux particularités du système immunitaire, qui sont transmises héréditairement. Il est prouvé que si l'un des parents est allergique, le risque d'hypersensibilité chez un enfant est d'environ 50%.

Si les antécédents allergiques concernent à la fois la mère et le père, la probabilité de survenue de réactions hyper-hyper augmente jusqu’à 80%.

Mais vous devez comprendre qu’une maladie spécifique n’est pas génétiquement programmée, mais seulement une réactivité excessive du système immunitaire. C'est pourquoi non seulement les cas d'asthme bronchique, mais également d'autres maladies allergiques de membres de la famille (par exemple, rhume des foins, dermatite atopique) sont également pris en compte.

À ce jour, il a été prouvé qu'il existe un lien entre 3 maladies: la dermatite atopique (souvent enregistrée à l'âge d'un an), la rhinite allergique et l'asthme bronchique. C’est dans cette séquence que ces maladies apparaissent souvent - les médecins appellent cette maladie «marche atopique». Par conséquent, si une dermatite atopique ou une rhinite allergique est détectée, toutes les mesures nécessaires doivent être prises pour éviter la manifestation de la maladie.

Symptômes de la maladie

Souvent, cet état pathologique ne se manifeste en aucune manière en dehors de l'attaque et c'est le premier paroxysme de la maladie qui fait que la personne se tourne vers un spécialiste. Les patients atteints de cette maladie présentent le plus souvent les plaintes suivantes:

  • toux sèche, aboyante et improductive (les expectorations ne sont libérées qu'à la fin de l'attaque, elles sont transparentes et très visqueuses, mais cela ne suffit pas);
  • dyspnée expiratoire forte (une personne ne peut pas expirer);
  • respiration sifflante et sifflement pendant l'acte de respiration;
  • sensation de pression sur la poitrine, parfois - douleur;
  • augmentation de la fréquence respiratoire.

Aussi pour l'attaque de cette maladie est caractérisée par la position forcée du patient - orthopnée (une personne est assise, en appuyant ses mains sur le bord du lit ou une chaise). C'est dans une position telle qu'il est plus facile pour une personne d'inhaler - la ceinture scapulaire se lève, la cellule thoracique se dilate.

Quels allergènes provoquent le plus souvent une attaque chez l'adulte et l'enfant?

Comme mentionné ci-dessus, une prédisposition à cette pathologie peut être due à une hérédité lourde, mais l'attaque provoque un allergène spécifique. Les scientifiques ont identifié plusieurs milliers d'agents responsables de l'exacerbation de cette maladie. Les allergènes sont la cause la plus fréquente d’attaque chez l’adulte:

  1. Agents biologiques (pollen de plantes, duvet et plumes d’oiseaux, laine et fluides biologiques d’animaux, acariens, spores de champignons).
  2. Agents physiques (air froid ou chaud).
  3. Agents chimiques (composants de produits cosmétiques, parfums et produits chimiques ménagers, gaz d'échappement d'automobile, fumée de tabac, médicaments, allergènes alimentaires).

Dans l'enfance, les allergies peuvent provoquer non seulement ces allergènes, mais aussi la nourriture. Les allergies se manifestent souvent lorsque l’introduction inappropriée d’aliments complémentaires est inadéquate. Mais, selon les statistiques, le type d'allergie d'asthme est enregistré à l'adolescence, au début de l'âge adulte, et les allergènes décrits ci-dessus en sont la cause.

En règle générale, ces agents pénètrent dans le corps de trois façons: par la peau, par les voies respiratoires supérieures et par la membrane muqueuse du tractus gastro-intestinal. Les deux premières voies d'entrée sont considérées comme les plus dangereuses, car dans ces cas, l'allergène pénètre rapidement dans le sang et provoque des symptômes de la maladie.

Diagnostic de la maladie

Au cours du traitement initial dans une institution médicale, le médecin effectue une enquête sur le patient, qui comprend la collecte des plaintes, l'anamnèse de la maladie et de la vie, ainsi que l'anamnèse familiale et allergologique. Après cela, le spécialiste inspecte les systèmes en accordant une attention particulière au système respiratoire. À ce stade, nous pouvons parler de diagnostic préliminaire, mais cela ne suffit pas pour prescrire un traitement - il est également nécessaire de mener d'autres études qui confirment les suggestions du médecin et aident à déterminer le stade du processus pathologique.

Les études instrumentales et de laboratoire comprennent:

  1. Numération sanguine complète (teneur élevée en éosinophiles indiquant une réaction allergique).
  2. Analyse biochimique du sang (augmentation de la concentration de séromucoïdes, d'acide sialique et de gamma-globulines).
  3. Analyse des expectorations (teneur élevée en éosinophiles, détection de cristaux de Charcot-Leiden, présence de spirales de Kourshman).
  4. ELISA (dosage immuno-enzymatique) pour la teneur en immunoglobulines de classe E (multiplié par plusieurs).
  5. Tests de scarification, prik-test. Au cours de ces études, d’éventuels allergènes ayant provoqué une attaque (test positif - rougeur, gonflement) sont appliqués sur la peau.
  6. Radiographie pulmonaire (généralement inchangée, mais il faut le faire pour exclure d'autres maladies pulmonaires).
  7. Spirométrie (diminution de la capacité vitale des poumons, augmentation de la capacité résiduelle fonctionnelle, du volume de réserve expiratoire et de la vitesse volumétrique moyenne également).
  8. PF (diminution du PSV, augmenter la différence entre le PSV du matin et du soir).
  9. ECG (augmentation de la fréquence cardiaque, réalisée pour exclure une maladie cardiaque, provoquant un essoufflement).

Un certain nombre de ces études peuvent déterminer avec précision non seulement le fait de la maladie, mais également sa gravité.

N'oubliez pas que le traitement ne devrait être prescrit qu'après un examen approfondi.

Le processus de traitement: médicaments pharmacologiques utilisés pour la maladie

À ce jour, beaucoup de médicaments ont été mis au point pour pouvoir arrêter une attaque de cette maladie. Un certain nombre de médicaments sont également utilisés en tant que traitement supplémentaire (en l'absence de crise):

  1. M-holinoblokatory. Pour le soulagement des attaques, des inhalateurs de poche contenant M-anticholinergiques (Atrovent, Spiriva) sont utilisés - ils sont sûrs et peuvent être utilisés par le patient lui-même. Dans les cas graves de maladies paroxystiques, les injectables de ce groupe sont utilisés: sulfate d'atropine et ammonium. Cependant, ils ont un grand nombre d'effets secondaires, ils ne sont donc utilisés qu'en cas d'urgence.
  2. Cromons Les préparations de ce groupe réduisent la production de mastocytes, ce qui contribue à réduire la fréquence et l'intensité des attaques. L'avantage des cromones est qu'ils peuvent être utilisés pour traiter les maladies allergiques chez les enfants. Les médicaments les plus fréquemment utilisés sont le nédocromil, l'intal, le kromglikat et le cromolin.
  3. Agents anti-leucotriènes. Réduit la production de leucotriènes, qui se forment lors d'une réaction allergique. Les médicaments de ce groupe, principalement les comprimés, sont prescrits sans exacerbation de la maladie. Appliquer du formotérol, du montélukast et du salmétérol.
  4. Utilisation systémique glucocorticoïde. Nommé uniquement en cas de maladie grave, ainsi que pour le soulagement du statut asthmatique. Effet anti-inflammatoire et antihistaminique de ces médicaments est très prononcé, ils sont extrêmement efficaces, car réduire de manière significative la réactivité du corps à divers allergènes. En pratique clinique, on utilise le plus souvent Metipred, Prednisolone, Hydrocortisone, Dexamethasone, ainsi que des inhalants: Aldecin, Pulmicort.
  5. β2-adrenomimetics. Le mécanisme d'action des médicaments de ce groupe pharmacologique repose sur une augmentation de la sensibilité des récepteurs à l'adrénaline. Cela conduit à un rétrécissement des vaisseaux sanguins, ce qui réduit l'enflure et la sécrétion de mucus, ainsi qu'à l'expansion de la lumière des bronches. Produit principalement sous forme d'inhalation, médicaments les plus couramment utilisés tels que Ventolin, Salbutamol, Seretid.
  6. Méthylxanthines. Par leurs réactions chimiques successives, ces médicaments inhibent l’interaction entre l’actine et la myosine - protéines musculaires, ce qui conduit à la relaxation des muscles lisses des bronches, réduisent également de façon spectaculaire la destruction des mastocytes, ce qui entraîne une libération plus faible des médiateurs inflammatoires. Appliquer avec des attaques sévères et le statut asthmatique. Préparations du groupe des méthylxanthines: eufilline, théophylline, teotard.
  7. Expectorants. Au cours d’une crise, une grande quantité de mucus visqueux s’accumule dans les bronches, obstruant la lumière des voies respiratoires, aggravant l’état général du patient. Afin de mieux expectorer, prescrire de tels médicaments: Lasolvan, ACC, Bromhexin, Solvil.
  8. Antihistaminiques. Ils rejoignent les récepteurs des cellules, ce qui les rend moins sensibles à l'histamine, principal médiateur d'une réaction allergique. En conséquence, les manifestations cliniques de la maladie sont réduites. Utilisez ces médicaments systématiquement, surtout si vous ne pouvez pas éviter le contact avec l’allergène. Aujourd'hui, Zodac, Tsetrin, Eden, Loratadine sont les plus utilisés.

Dois-je suivre un régime?

Comme un allergène peut être un facteur quelconque, un produit alimentaire peut alors provoquer une exacerbation de la maladie. Par conséquent, les médecins recommandent aux patients atteints de cette pathologie de limiter les aliments très allergènes. Ceux-ci comprennent:

Allergènes fréquents chez l'homme

Il est également nécessaire d'abandonner l'alcool, les épices, le café, les aliments gras et frits. En plus de tout ce qui précède, il est préférable de limiter la consommation de sel - les nutritionnistes recommandent d’ajouter au maximum 6 g de sel par jour aux aliments.

Mode de vie de la maladie

Il est également nécessaire de veiller à limiter autant que possible le contact avec l'allergène, il est recommandé d'être plus souvent à l'air frais, de subir des examens médicaux réguliers et également de renoncer aux mauvaises habitudes. Le traitement sanitaire et le durcissement seront bénéfiques.

En outre, il est nécessaire d'éliminer ou de minimiser les situations stressantes dans la vie quotidienne, car ce facteur provoque le plus souvent des exacerbations. Si vous suivez ces recommandations en conjonction avec le traitement prescrit, vous pourrez obtenir un excellent résultat et transférer la maladie en rémission.

Complications possibles de la maladie

Un cours d'asthme prolongé avec une composante allergique peut entraîner des complications telles que: état asthmatique, emphysème pulmonaire, insuffisance cardiaque et respiratoire, pneumothorax fermé, atélectasie, pneumomédiastin.

La plupart de ces conditions peuvent constituer une menace pour la vie et la santé humaines, entraînant parfois l'invalidité du patient. C'est pourquoi les experts insistent pour que la population soit traitée rapidement dans les établissements médicaux.

Méthodes traditionnelles de traitement

Il existe plusieurs remèdes populaires efficaces pour le traitement de:

  1. Vous devez prendre 800 g d'ail émincé, le mettre dans un bocal et y verser de l'eau, puis laisser reposer pendant 1 mois dans un endroit sombre. Prendre 1 c. 20-30 minutes avant les repas, dans les 6-8 mois.
  2. Le gingembre sec (400-500g) doit être broyé avec un moulin à café, verser 1 l d’alcool, insistez 7 à 10 jours. Ensuite, la teinture obtenue est recommandée pour filtrer et boire 1 c. 2-3 fois par jour. La durée du traitement est de 90 jours.
  3. Propolis et alcool selon un ratio de 1: 5, insistez pendant 5 à 7 jours. Buvez cet outil avec du lait, 25 gouttes 2 à 3 fois par jour (avant les repas).

Malgré le fait qu'il existe de nombreux traitements à base de plantes, les médecins disent que la phytothérapie est contre-indiquée chez les patients, car elle peut aggraver la condition humaine.

Conclusion

La maladie est considérée comme une pathologie chronique grave non seulement du système respiratoire, mais également de tout l'organisme. Cependant, ce diagnostic n'est pas une phrase! Tous les pouvoirs du médecin et du patient doivent être utilisés pour obtenir un effet maximal dans le traitement de la maladie. Si vous vous adressez à un spécialiste à temps, il effectuera les examens nécessaires et vous prescrira un traitement efficace qui rendra les attaques de la maladie moins fréquentes et moins intensives.

Groupe

ASTHME ET ALLERGIE

Les informations

Description: Asthme et Allergies -
communauté de revendeurs actifs!

Attention! Tous les conseils et recommandations offerts par les membres de la communauté les uns aux autres sont des opinions privées, ne constituent pas un guide d'action et ne sont pas liés à la médecine officielle. Développer le texte... Obtenez des conseils professionnels de médecins agréés en clinique! L’administration du projet n’est pas impliquée dans le commerce de drogues. Achetez des médicaments en pharmacie et achetez-les dans des établissements publics spécialisés. En achetant des médicaments aux mains, vous risquez de vous procurer des produits de mauvaise qualité. Des annonces concernant le transfert gratuit de quelque chose peuvent être placées sur le mur du groupe. S'il vous plaît poster des informations sur la vente strictement dans la section Discussions.

Asthmatiques et allergies, amis dans le malheur (ou, au contraire, dans le bonheur de se retrouver et de retrouver le monde)! Nous sommes heureux de vous accueillir pour cette merveilleuse journée à tous égards dans ce groupe! Tout ce que nous ferons ici sera transféré au fil du temps sur www.astmatik.net

WWW.ASTMATIK.NET
Objectifs du projet:
1. Comprendre les méthodes de traitement existantes (à qui et ce qui a aidé), afin de trouver des personnes réelles et des médecins, et non des images publicitaires.
2. Trouver une méthode efficace de traitement.

POUR QUOI MÉDICAMENT, NOUS ALLONS: «C’est non seulement au médecin de prévenir le décès, mais également d’améliorer la qualité de la vie. C'est pourquoi si vous traitez une maladie, vous pouvez gagner ou perdre. Si vous traitez une personne, vous gagnerez certainement, quel que soit le résultat. "
QUEL TRAITEMENT NOUS ACCUEILLONS: "Le rire... a un effet positif sur toutes les maladies cardiovasculaires et respiratoires."
Ce sont des citations du film "HEALER ADAMS". Assurez-vous de jeter un coup d'oeil! Grand film :)

«La tragédie de la vie n’est pas que nous mourions un jour, mais que nous nous enterrions nous-mêmes de notre vivant»

"L'efficacité de la médecine est soutenue par la capacité de créer une atmosphère de bonne humeur et de bons sentiments" (Norman Cousins, fondateur de la thérapie du rire).

Je suis l'auteur du projet, mon nom est Andrew https://vk.com/santandrey:
En 2010, j'ai décidé de créer un site dédié à ASTME et à ALLERGY: www.astmatik.net. Un site sur la manière de vivre en harmonie avec elle et de la surmonter. Naturellement, je suis moi-même allergique et ma fille aînée est allergique et asthmatique depuis l'enfance. La moyenne - pas d'asthme, presque pas d'allergies. Les deux plus jeunes enfants sont allergiques aux œufs de poule et à la viande (uniquement en magasin, il n’ya pas de réaction chez les agriculteurs pour le moment), l’asthme n’a pas encore été observé.

Mon rêve est de trouver ceux qui traitent cette maladie grave avec humour
et peut infecter d'autres personnes avec votre humeur!

Intéressé par - comment vivez-vous avec? Quels sont les traitements? Quels ont été traités? Comment êtes-vous guéri? Qu'est-ce qui aide? Qu'est-ce qui n'aide pas? Toujours à la recherche de personnes pouvant partager l'histoire de leur rétablissement.

Asthme allergique - symptômes et traitement, chez l’adulte, chez l’enfant, prévention

Comment traiter l'asthme allergique?

L'asthme allergique est la forme d'asthme la plus courante, qui se traduit par une hypersensibilité des organes du système respiratoire à tous les allergènes.

En inhalant les particules d'allergène, le corps humain reçoit un signal de contact avec un irritant et la réponse du système immunitaire, exprimée par une contraction des muscles entourant les voies respiratoires, est déclenchée. Ce processus s'appelle bronchospasme. En conséquence, les muscles sont enflammés et le corps libère un mucus visqueux et épais.

Qu'est-ce que l'asthme allergique?

L'allergie est une maladie des temps modernes. Au total, environ 50% des adultes et 90% des enfants souffrent de diverses manifestations de réactions allergiques.

Toute personne souffrant d'asthme allergique souffre d'une affection semblable à celle des autres: se sentir pire dans l'air froid, après un effort physique et à cause de l'inhalation d'odeurs fortes, de poussière ou de fumée de tabac.

Les allergènes se propagent assez largement, il est donc important de déterminer dans le temps l'ampleur des stimuli, empêchant ainsi l'exacerbation et le développement de la maladie sous une forme sévère.

Code d’asthme avec prédominance du composant allergique selon ICD 10 - J45.0.

Étiologie

L'hypersensibilité (sa forme immédiate) est la principale cause de progression de la maladie. Elle se caractérise par le développement rapide de la maladie, la réaction se produit presque immédiatement après la pénétration d'un allergène indésirable dans le corps. Habituellement, le processus ne prend pas plus de quelques minutes.

L'hérédité et la prédisposition génétique jouent également un rôle important. Selon les statistiques médicales, les mêmes maladies sont présentes chez 40% des proches d'allergies.

Les principaux facteurs qui contribuent à la progression de l'asthme bronchique allergique:

  • Tabagisme actif ou passif.
  • Maladies infectieuses affectant les voies respiratoires.
  • Contact direct avec des allergènes.
  • L'utilisation de certains médicaments pendant une période prolongée.

Les symptômes sont dus à la présence d'allergènes dans l'organisme pendant la respiration. Ces substances nocives peuvent être divisées en plusieurs groupes:

  • ménage. Ceux-ci incluent la poussière, les plumes des oreillers et autres;
  • épidermique. Ce groupe comprend les plumes d'oiseaux, de squames, de laine;
  • des champignons;
  • pollen.

Causes de l'asthme atopique (allergique):

  • Fumer du tabac, de l'encens ou des feux d'artifice.
  • La poussière.
  • Évaporation.
  • Substances aromatisées qui font partie des assainisseurs d'air, des parfums, etc.

Degrés de gravité

L'asthme allergique a quatre degrés de gravité:

  1. Intermittent Les symptômes de progression ne se produisent pas plus d'une fois par semaine, les attaques nocturnes se produisent deux fois par mois.
  2. Persistant Les symptômes de la maladie apparaissent plus souvent qu'une fois par semaine. Pour cette raison, les activités quotidiennes et le sommeil d'une personne sont perturbés.
  3. Degré moyen. Caractérisé par la manifestation quotidienne de signes de maladie. Activité physique quotidienne violée et bonne nuit de sommeil. Salbutamol est montré à ce stade, il empêche le développement de la prochaine étape.
  4. Degré lourd. La symptomatologie est une manifestation constante. L'étouffement est observé 4 fois par jour. Les attaques ont souvent lieu la nuit. Une personne ne peut pas bouger normalement en ce moment.

Le plus dangereux est la progression du statut asthmatique. Il y a une augmentation des crises et une augmentation de leur durée. Dans ce cas, le traitement traditionnel montre peu d'efficacité. En raison de son incapacité à respirer normalement, le patient peut perdre connaissance. En l'absence des soins d'urgence nécessaires, il existe un risque de mort.

Les symptômes

Les symptômes se manifestent de différentes manières, mais il s’agit généralement d’un essoufflement, d’un nez qui coule et d’une toux sévère. Les premiers symptômes de la maladie apparaissent immédiatement après que l’allergène ait touché la peau ou les voies respiratoires.

L'immunité réagit instantanément, provoquant des rougeurs, un gonflement et des démangeaisons (si un allergène entre en contact avec la peau) ou une toux suffocante (en cas d'inhalation d'un allergène).

En général, on peut noter les symptômes suivants de l'asthme allergique:

  • L'apparition de la toux (parfois due à l'action des allergènes et au gonflement de l'asphyxie de la gorge commence).
  • Sifflant en respirant.
  • Inhaler / expirer
  • Essoufflement grave.
  • Douleur à la poitrine.
  • Constriction de la poitrine.

Ce sont les principaux signes de la maladie que tout allergène est capable de provoquer.

Par exemple, les symptômes ci-dessus peuvent provoquer des allergènes tels que poils et salive d'animaux, spores fongiques, pollen de graminées et autres plantes (particulièrement pendant la floraison), ainsi que des matières fécales, des égratignures de cafards, des tiques et d'autres insectes.

Lorsque les premiers symptômes d'asthme allergique infectieux apparaissent, il est nécessaire de rechercher immédiatement une assistance médicale après avoir posé un diagnostic et reçu une ordonnance de traitement.

Attaque allergique

Une crise d'asthme est une réaction du système immunitaire dans laquelle le bronchospasme est la réponse à un allergène. C'est un bronchospasme qui est directement une crise, qui s'accompagne d'une contraction des muscles entourant les voies respiratoires. En raison de cette condition, le tissu musculaire devient enflammé et se remplit également de mucus épais et visqueux. Dans le même temps, l'apport d'oxygène aux poumons est fortement réduit.

Pour éliminer une attaque d’allergie, un ensemble de mesures est nécessaire. Tout d'abord, ils visent à soulager les symptômes de la maladie. L’état de détente et de calme du patient pendant une attaque est un élément nécessaire, et si une personne est anxieuse et inquiète, son état ne fera qu’empirer. Des respirations lentes / expirations, un courant d'air frais et une position horizontale aideront à se débarrasser d'une crise d'asthme en quelques minutes.

Idéalement, vous devriez avoir un inhalateur avec un médicament approprié. L'utilisation d'un inhalateur soulage rapidement la suffocation et rétablit le fonctionnement des muscles lisses du système respiratoire.

État asthmatique. Dangereux pour l'homme est une forme d'asthme atopique, qui s'accompagne du développement d'une condition appelée état asthmatique. Il s’agit d’un étouffement prolongé, impossible à traiter avec un traitement médicamenteux conventionnel et dans lequel le patient est simplement incapable d’exhaler l’air. Cette condition évolue de la stupéfaction à la perte totale et le bien-être général du patient est extrêmement grave. Si le traitement nécessaire n'est pas disponible, il peut entraîner une invalidité ou la mort.

Diagnostics

Lorsque des signes de cette maladie apparaissent, le patient doit immédiatement demander l'aide d'un établissement médical. Engagé dans de telles personnes pneumologue et allergologue-immunologiste.

Il faut dès que possible identifier les allergènes qui ont provoqué le développement de l'attaque. Pour ce faire, on prescrit au patient des tests permettant de déterminer la sensibilité aux agents agressifs. Après l'identification de l'agent pathogène est attribué directement le traitement.

Comment traiter l'asthme allergique?

Le traitement de l'asthme doit être effectué par un spécialiste qualifié, car une thérapie indépendante à base de médicaments et de remèdes populaires ne peut qu'aggraver l'évolution de la maladie. Pour le traitement de ce type d'asthme, les mêmes médicaments sont utilisés que pour d'autres types de la maladie, mais il est important de prendre en compte le caractère allergique de la maladie.

L'administration d'antihistaminiques en temps opportun peut réduire la gravité de l'apparition et des manifestations de l'asthme atopique. Dans les conditions actuelles du développement de la pharmacologie, le marché des médicaments offre un large choix de médicaments de ce type, il est donc facile de trouver le bon médicament. Les antihistaminiques bloquent les récepteurs, à cause desquels la libération d'histamine dans le sang est totalement absente, ou sa dose est si insignifiante qu'elle ne provoque aucune réaction.

Si une situation survient lorsqu'il est impossible d'éviter le contact avec un irritant, il est nécessaire de prendre un antihistaminique à l'avance, le risque de réaction aiguë est alors considérablement réduit.

  • La médecine moderne offre une technique qui consiste à introduire dans le corps la substance allergène avec une augmentation progressive de la posologie. Ainsi, la susceptibilité d'une personne à un irritant est formée, réduisant ainsi le risque d'attaques d'allergie.
  • Le moyen le plus courant de traiter l'asthme allergique consiste à utiliser des bêta-2 bloquants des récepteurs adrénergiques et des glucocorticoïdes inhalés. Il s’agit d’un traitement de base qui contribue au contrôle à long terme de l’évolution de la maladie.
  • L'élimination de la haute sensibilité des bronches, ainsi que la prévention d'éventuelles exacerbations pendant une période suffisamment longue sont des anticorps antagonistes de l'immunoglobuline E.
  • Dans le traitement de l'asthme allergique chez les enfants, les médicaments du groupe des médicaments cromon sont utilisés activement. Cependant, le traitement de la maladie avec ces médicaments chez l'adulte n'apporte pas le résultat souhaité.
  • Avec l’exacerbation de l’asthme, on utilise des méthylxanthines. Ils agissent très rapidement en bloquant les récepteurs adrénergiques. Les substances actives de ce groupe de médicaments sont les glucocorticoïdes et l'adrénaline par voie orale.

Dans le contexte des médicaments, les médicaments à inhaler ont une priorité plus élevée, pénétrant directement dans les voies respiratoires d'un patient souffrant d'asthme atopique, à l'aide d'un appareil spécial. En même temps, un effet thérapeutique est produit. Un autre avantage important de l'inhalation est l'absence d'effets secondaires, souvent inhérents aux médicaments conventionnels.

L'asthme atopique peut être traité et doit être traité, mais le déroulement du traitement doit être structuré de manière à ce que les caractéristiques spécifiques de l'évolution de la maladie chez un patient particulier soient prises en compte. Cela ne peut être fait que par un médecin qualifié qui, lorsqu'il est prescrit, est basé sur des outils de diagnostic, le tableau clinique et les antécédents médicaux. Un traitement tardif ou inapproprié augmente le risque de développement d'affections pathologiques dans le corps, ce qui entraîne l'asthme allergique peut prendre une forme grave et conduire à une invalidité ou à la mort.

En général, avec une approche compétente du traitement, un pronostic plutôt favorable est proposé. L'emphysème, l'insuffisance cardiaque et pulmonaire sont les principales complications de l'asthme atopique.

Asthme atopique et enfants

L'asthme peut se manifester chez un enfant à tout âge, mais le plus souvent, la maladie affecte le corps après la première année de vie. Les réactions allergiques de différentes étiologies constituent le principal facteur de risque.

L'asthme atopique, apparu chez un enfant, présente une caractéristique désagréable: la maladie peut être masquée par une bronchite obstructive. L'asthme peut être identifié par le nombre de manifestations par an. Si le nombre de manifestations d'obstruction bronchique est supérieur à 4, c'est une bonne raison de prendre rendez-vous avec un immunologiste ou un allergologue.

La spécificité du traitement de l'asthme atopique chez l'enfant est l'utilisation de l'inhalation comme moyen principal. Ces procédures contribuent à l'élimination de l'allergène à l'origine de la maladie et augmentent la résistance de l'organisme à diverses influences négatives.

Prévention

La tâche principale dans la prévention de l'asthme allergique consiste à éviter le contact avec des substances allergènes.

À cette fin, les mesures suivantes peuvent être prises:

1. Dans la période de floraison des plantes, il est recommandé, dans la mesure du possible, de ne pas sortir. Il est préférable de fermer les fenêtres de la maison.

2. Vous ne devriez pas utiliser de refroidisseurs à évaporation, il est préférable de prendre de nouveaux climatiseurs avec un filtre propre.

3. Les acariens vivent dans les tapis et les tissus, mais ils sont si petits qu'ils ne peuvent pas être vus à l'œil nu. Il est donc fortement recommandé de mettre des housses hypoallergéniques sur les matelas, les oreillers et le filet du sommier. Au moins une fois tous les 7 jours, lavez tout le linge de lit à l’eau chaude.

Si possible, éliminez les tapis et autres dépoussiéreurs existants: meubles rembourrés, rideaux épais, etc. Conservez les vêtements dans des classeurs fermés. Si un enfant a de l'asthme atopique, il est préférable de ne pas garder les jouets en peluche ou d'acheter uniquement ceux qui sont autorisés à être lavés.

4. Contrôlez l'humidité dans l'appartement (pour cela, vous pouvez acheter un appareil spécial - un humidimètre). Si l'humidité est supérieure à 40%, il est recommandé d'utiliser un climatiseur ou un sécheur d'air.

Ces mesures réduiront considérablement la croissance des moisissures, ainsi que la reproduction des acariens et des blattes. Si nécessaire, éliminez les fuites dans les conduites d’eau et le toit.

5. Si vous avez des animaux domestiques, vous devez passer des tests permettant de déterminer la présence d’allergies. Il n'y a pas d'animaux totalement hypoallergéniques. Par conséquent, en cas de résultat positif, il est préférable de retirer l'animal. Ou, du moins, ne laissez pas l'animal entrer dans une pièce destinée à dormir.

Malheureusement, le lavage hebdomadaire d'un chien ou d'un chat ne réduit pas le nombre d'allergènes inhalés, et les aérosols et autres moyens sont inefficaces pour réduire le nombre total d'allergènes. Des niveaux élevés d'allergènes dans l'air restent dans l'appartement ou la maison pendant une longue période, même après le retrait de l'animal.

6. La salle de bain et la cuisine doivent rester sèches et propres - ceci évitera l'apparition de cafards et de moisissures.

Si vous remarquez la présence de blattes dans la cuisine et que vous y avez une réaction allergique, contactez une entreprise spécialisée dans la destruction des insectes. L'utilisation d'insecticides à elle seule ne suffit pas dans ce cas. Devrait être protégé des aliments cafards, sur le poêle ne devrait pas être même des gouttes d'huile et de petites miettes. Après chaque douche ou cuisson, allumez la hotte pour réduire le niveau d'humidité.

7. Éliminez efficacement la fumée et les autres particules minuscules (telles que le pollen) des filtres à air haute efficacité, bien que leur utilisation ne remplace pas le dessiccateur d'air et ne protège pas des acariens.

Astuce! Essayez de ne pas utiliser d'épurateur d'air électrique, car ils produisent généralement de l'ozone, ce qui provoque une inflammation des voies respiratoires.

8. Des précautions doivent être prises lors des travaux de jardinage. Par exemple, ratisser les feuilles peut générer des spores de moisissure et du pollen. Dans la rue, il est recommandé de porter un masque qui empêchera les allergènes de pénétrer dans les poumons.

En conclusion, il convient de noter qu’il n’existe actuellement aucune mesure préventive absolument efficace pour éliminer complètement le risque de développer un asthme allergique. Ce problème n’est résolu que par l’élimination des allergènes et par un traitement approprié visant à réduire les exacerbations et à stabiliser l’évolution de la maladie.