Principal / Toux

Les premiers signes d'asthme chez l'adulte, quels sont les symptômes? Recommandations pour le diagnostic et le traitement

L'asthme bronchique est une maladie courante qui touche, à des degrés divers, près de 300 millions de personnes sur notre planète. Cette pathologie est très dangereuse car elle conduit à une privation systématique d'oxygène, dans laquelle le travail des organes internes est perturbé. Et des crises d’essoufflement soudaines peuvent provoquer une cessation complète de la respiration et, par voie de conséquence, la mort. C’est pourquoi la question de savoir comment l’asthme bronchique se manifeste dès les premières étapes de son développement et comment reconnaître cette maladie est considérée comme extrêmement pertinente aujourd’hui.

Caractéristiques

L'asthme bronchique est une maladie inflammatoire qui se développe dans la région des voies respiratoires et des bronches.

Le processus inflammatoire est chronique, ce qui contribue à la sensibilité des bronches à l'action de divers types de stimuli. À la suite de cette exposition, un spasme bronchique se développe, les parois des organes deviennent plus épaisses et plus denses et la lumière bronchique se rétrécit.

Cela entraîne une perturbation de l'oxygène dans la bronche et le développement de crises d'asthme, l'apparition d'autres symptômes de la maladie (respiration sifflante et sifflement pendant la respiration, manque d'air, essoufflement). Ces symptômes sont plus prononcés la nuit ou le matin, ils apparaissent soudainement, disparaissent d'eux-mêmes ou après la prise de médicaments prescrits par un médecin.

Comment la maladie débute chez l'adulte

L'asthme bronchique se développe progressivement. Aux premiers stades de la maladie ne présente aucun signe spécifique, certains symptômes peuvent toutefois indiquer le début d'une maladie aussi dangereuse, telle que l'asthme bronchique.

Les symptômes les plus caractéristiques sont les premiers signes chez l'adulte:

  1. L'apparition d'essoufflement. Initialement, cette violation ne se produit que dans les moments d'activité physique, même insignifiants, ou lors d'un séjour dans une pièce enfumée, d'inhalation d'air pollué, avec un changement brusque de la température ambiante. Au fil du temps, au fur et à mesure que la maladie progresse, les attaques de dyspnée commencent à gêner le patient de plus en plus souvent soudainement, même lorsque le patient est au repos;
  2. Toux sèche qui survient simultanément à un essoufflement. La toux est de nature paroxystique et, pendant toute la durée de l’attaque, les expectorations ne sont pas excrétées ou sont en petite quantité;
  3. Respiration altérée La respiration du patient devient souvent superficielle, alors que non seulement l'inspiration est difficile (lors de l'inhalation, vous entendez des bruits et des sifflets caractéristiques), mais aussi l'expiration (elle devient plus difficile et prolongée). Ceci est dû au rétrécissement de la lumière des bronches, qui se développe pendant l'asthme bronchique;
  4. L'apparition de bruit lors de l'inhalation. Les bruits sous forme de respiration sifflante sèche peuvent être reconnus non seulement lors de l'examen d'un patient à l'aide d'un équipement spécial (phonendoscope), mais également à une certaine distance de lui, c'est-à-dire qu'ils peuvent être entendus à distance;
  5. La position caractéristique du corps au moment de l'attaque. En cas d'attaque, le patient est assis sur le lit, abaissant ses jambes et tenant fermement tout objet solide et stable. Cette position du corps aide à détendre les muscles de la poitrine et facilite l’expiration.

Au stade initial du développement de l'asthme bronchique, ces symptômes sont de courte durée et disparaissent généralement d'eux-mêmes.

AIDE! Au fil du temps, les attaques deviennent de plus en plus fréquentes, prolongées, elles ne peuvent être arrêtées qu’avec l’aide de médicaments spéciaux.

Classification

En fonction des facteurs prédisposants, l’asthme bronchique peut être:

  1. Forme allergique chez les adultes. Cette forme de la maladie se produit lorsque le corps est sensible à un allergène. Les symptômes caractéristiques de la maladie (asphyxie, toux, dyspnée et problèmes respiratoires) se manifestent au contact d'un irritant. Dans le même temps, le tableau clinique de la maladie est complété par d'autres manifestations, telles que l'écoulement nasal, les éternuements, le larmoiement;
  2. Non allergique. Les attaques se produisent quelles que soient les conditions environnementales, le plus souvent la nuit ou tôt le matin. Les caractéristiques de cette forme sont l'apparition de bruits lors de l'inspiration (l'expiration peut également être accompagnée de sifflets caractéristiques), une toux sèche paroxystique, une respiration accrue, une crise d'asthme;
  3. Mixte Les manifestations des formes allergiques et non allergiques de la maladie sont typiques de cette espèce.

En fonction de la gravité, on distingue les formes intermittentes et permanentes:

Les formes intermittentes sont caractérisées par de rares crises (moins d'une fois par semaine) apparaissant pendant la journée, de légers changements de la respiration, qui ne peuvent être identifiés que par des méthodes de diagnostic spéciales.

L'asthme bronchique persistant a 3 degrés de sévérité:

  1. Facile Elle se caractérise par des crises peu fréquentes (pas plus d'une fois par jour) pouvant survenir de jour comme de nuit. Dans le même temps, les indices de respiration lors de l'utilisation d'outils de diagnostic changent peu (restent souvent même dans la plage normale);
  2. Moyenne Manifesté par des attaques de jour et de nuit, se produisant une à deux fois par jour. Dans ce cas, l'attaque peut entraîner une diminution des performances, une détérioration du bien-être général du patient. L'échec respiratoire est modéré;
  3. Lourd Il y a de fréquents épisodes de toux et d'étouffement, une cyanose de la peau dans les membres et un triangle naso-génien se développent, indiquant un manque important d'oxygène, la couleur de la plaque de l'ongle change (les ongles deviennent bleuâtres). Au cours d'une attaque, le rythme cardiaque du patient augmente, des symptômes d'emphysème pulmonaire se développent (expansion thoracique, saillie de la région des clavicules, affaiblissement de la respiration) et le patient est souvent affecté par des maux de tête qui se produisent lorsque le cerveau manque d'oxygène.

IMPORTANT! En cas de forme grave de la maladie, demandez immédiatement l'aide de médecins et de spécialistes. Le traitement est effectué strictement sous la surveillance d'un médecin.

Essoufflement

L'essoufflement est considéré comme l'un des principaux symptômes de cette maladie. Dans ce cas, l'asthme bronchique s'accompagne de l'apparition d'une dyspnée de type expiratoire, c'est-à-dire du fait du rétrécissement de la lumière bronchique.

Au cours de la maladie, les sous-espèces de dyspnée suivantes se développent:

  1. Temporaire Cela se produit si le processus inflammatoire recouvre des zones importantes des organes du système respiratoire. Cela conduit au fait qu'une certaine région du poumon cesse pendant quelque temps de participer au processus respiratoire.
  2. Permanent Se produit avec le cours chronique de la maladie, se développe non seulement dans les moments d'activité physique, mais aussi dans un état de repos;
  3. Obstructive. Se développe souvent dans un état de repos, caractérisé par une expiration compliquée et plus lente.

IMPORTANT! Cette condition est une menace sérieuse pour la vie du patient;

Que faire

Si vous avez une crise de dyspnée, vous devez appeler l’équipe de l’ambulance. Avant son arrivée, il est recommandé de:

  1. Ouvrez les fenêtres dans la pièce pour fournir de l'air frais;
  2. Débarrasser la patiente du mouvement de refroidissement des vêtements serrés;
  3. Prenez le médicament sous la forme d'un inhalateur, prescrit par un médecin;
  4. S'il n'y a pas d'inhalateur sous la main, l'administration intraveineuse de solution d'Eufillin est nécessaire.

Les causes de la maladie

Le développement de l'asthme bronchique peut entraîner une variété de facteurs indésirables, tels que:

  1. Emploi dans des industries dangereuses associé à une inhalation fréquente de poussière, de composés chimiques dangereux et de fréquents changements de température;
  2. Maladies infectieuses non traitées des bronches et des poumons;
  3. Environnement pollué;
  4. Propension à développer des réactions allergiques;
  5. Fumer (à la fois actif et passif).

Diagnostic et traitement

Avant de commencer le traitement, il est nécessaire de poser un diagnostic précis.

Pour ce faire, le médecin examine et interroge le patient, lui attribue un certain nombre d'études et de tests diagnostiques, tels que l'analyse des gaz sanguins, les tests d'allergie, l'examen microscopique des expectorations, la radiographie et la spirométrie pulmonaire.

La principale méthode de thérapie est médicamenteuse. Le patient se voit prescrire 3 groupes de médicaments de base dont l’action vise à:

  1. Soulagement des attaques de la maladie, expansion de la lumière bronchique, élimination des symptômes d'insuffisance cardiaque, pouvant se développer avec une privation prolongée d'oxygène;
  2. Prévenir la propagation de l'inflammation dans la région du poumon;
  3. Long entretien des ouvertures bronchiques à l'état ouvert.

Autres recommandations

En plus de prendre des médicaments, vous devez:

  1. Aussi souvent que possible pour effectuer un nettoyage humide dans la pièce, enlevez la poussière domestique;
  2. Pour exclure le contact avec des substances - allergènes;
  3. Mener une vie active. Dans cet exercice devrait être modéré. Des sports comme la natation et la marche sont recommandés.

Vidéo utile

Découvrez les symptômes visuels et les signes d'asthme dans la vidéo ci-dessous:

L'asthme bronchique est une maladie inflammatoire qui entraîne un rétrécissement de la lumière bronchique et une diminution de l'apport en oxygène au corps. La maladie présente un certain nombre de symptômes caractéristiques, tels que l’apparition d’un essoufflement, de la toux, du bruit pendant l’inspiration et l’expiration. Ces symptômes peuvent être plus ou moins graves et fréquents, mais dans les cas graves, le tableau clinique est complété par d’autres signes. Le traitement consiste à prendre le médicament prescrit, en respectant le mode de vie correct.

Comment commence l'asthme adulte?

L'asthme bronchique chez l'adulte est une maladie chronique d'origine allergique, caractérisée par des lésions de l'arbre bronchique, une obstruction bronchique et des crises d'asthme. L'asthme se caractérise par une évolution progressive et un risque élevé de complications graves, sauf que la maladie ne peut être complètement guérie.

Pathogenèse de la maladie

Le processus inflammatoire dans les bronches contre l'asthme diffère dans son évolution par rapport à la bronchite et à la bronchiolite. La base de la pathogenèse est une réaction allergique et un déséquilibre immunitaire, ce qui explique les attaques d'asphyxie périodiques chez l'adulte.

Outre la composante allergique, d'autres facteurs expliquent l'évolution de l'asthme:

  • Augmentation de l'activité des composants du muscle lisse de la paroi bronchique. En conséquence, tout effet irritant sur les muqueuses des voies respiratoires conduit à un bronchospasme et à une nouvelle crise de suffocation.
  • Certains facteurs environnementaux contribuent à la libération de prostaglandines et de médiateurs inflammatoires dans les bronches, alors que le patient ne présente pas de signes d'allergie en général.
  • Le principal signe d'inflammation dans l'asthme chez l'adulte est le gonflement des muqueuses tapissant les bronches. Cela conduit à une violation des voies respiratoires et au développement d'une attaque d'asphyxie.
  • Pendant le gonflement des bronches et de l'asthme, le patient développe une toux et aucune expectoration n'est sécrétée ou n'est présente en très petites quantités.
  • Dans l'asthme bronchique, dans la plupart des cas, les bronches de moyen et petit calibre, dans lesquelles il n'y a pas d'ossature cartilagineuse, sont atteintes.
  • À mesure que la maladie progresse, des modifications irréversibles du tissu pulmonaire se produisent nécessairement en raison d'une ventilation insuffisante des poumons.

D'après ces données, l'asthme peut être décrit comme un processus inflammatoire chronique lent qui se produit dans les bronches. Les exacerbations de la maladie et les crises d'asthme se produisent soudainement selon le type de réaction allergique en réponse aux irritants environnementaux. Au début, de telles crises surviennent rarement, se présentent sous une forme bénigne et s’arrêtent très rapidement, mais à mesure que l’asthme évolue, elles se manifestent de plus en plus souvent, durent plus longtemps et sont plus difficiles à prendre avec des médicaments.

Causes de l'asthme chez les adultes

Un processus inflammatoire de la genèse allergique se produit dans les bronches, provoquant des crises d’asthme pour de nombreuses raisons. Pour chaque patient, il s’agit d’un cas individuel. Les causes les plus courantes d'asthme chez l'adulte sont:

  • Prédisposition génétique - très souvent, la maladie se développe chez les personnes dans la famille d'asthme. Dans ce cas, l'asthme est appelé atopique, la ruse de la maladie est qu'il est presque impossible de déterminer la cause du déclenchement des attaques et de prévenir l'asphyxie. L'asthme atopique peut se développer chez une personne à tout âge, sans aucune raison, dans un contexte de bien-être complet.
  • Risques professionnels - travail dans une production poussiéreuse, dans des chambres froides humides et dans des ateliers où des vapeurs chimiques sont présentes, le risque de développer des maladies broncho-pulmonaires, y compris l’asthme, augmente considérablement.
  • Processus inflammatoires chroniques des voies respiratoires - les bactéries pathogènes et les virus qui provoquent des processus inflammatoires dans les bronches et les tissus pulmonaires peuvent augmenter la réactivité des cellules et des tissus. Très souvent, l'asthme de l'adulte se développe sur fond de bronchite prolongée prolongée avec des signes d'obstruction bronchique.
  • Environnement et écologie - vivre dans des régions contaminées par le froid, l'humidité et les déchets industriels augmente le risque de développer de l'asthme chez une personne présentant une prédisposition génétique.
  • Tabagisme - l'exposition à la fumée du tabac, y compris le tabagisme passif, conduit au développement de processus inflammatoires dans les bronches et à des modifications de la structure des cellules et des tissus. Pratiquement tous les fumeurs souffrent de bronchite chronique qui, avec le temps, peut évoluer en asthme bronchique.
  • Réaction allergique - les médecins ont établi un lien de causalité entre le développement de l'asthme et les effets sur le corps d'allergènes potentiels, en particulier la poussière de maison, le pollen végétal, l'odeur piquante du détergent à lessive ou des détergents qui nettoient la pièce, des poils d'animaux. L'inhalation de poussières ou le contact étroit avec des allergènes potentiels activent les cellules immunitaires, qui émettent une quantité énorme de prostaglandines et de médiateurs inflammatoires dans le sang. Cela conduit au développement de l'obstruction bronchique et de l'asthme chez l'homme.
  • Traitement médicamenteux - l’utilisation incontrôlée à long terme de médicaments, tels que les AINS, l’acide acétylsalicylique ou les médicaments hormonaux, entraîne une sensibilité individuelle accrue à ces médicaments et, par conséquent, une crise d’asthme lors de contacts répétés avec le corps.

Symptômes et signes d'asthme chez l'adulte

Selon le stade de développement de la maladie, les symptômes d'asthme précoce et tardif chez un adulte sont isolés.

Comment commence l'asthme?

Les premiers signes d'asthme incluent:

  • La dyspnée et les crises d'asthme peuvent survenir dans un contexte de bien-être complet, par exemple après un stress ou une excitation, mais se développent le plus souvent après un effort physique mineur, une inhalation de fumée de tabac ou un air poussiéreux. Une caractéristique distinctive des crises d'asthme dans l'asthme subit est leur apparence sur le fond de la santé.
  • Toux sèche - Une crise d'asthme est nécessairement accompagnée d'une toux sèche, qui se produit parallèlement à un essoufflement et qui se caractérise par un affaissement de la poitrine. Les patients décrivaient leur état comme s'ils voulaient tousser, mais ils ne pouvaient pas. À la fin d'une crise d'asthme, la toux devient humide, une petite quantité de crachats visqueux et vitreux est séparée.
  • Changer le rythme respiratoire et la difficulté d'expiration - l'inspiration pendant une crise d'asthme est difficile et l'expiration est presque impossible, par conséquent, elle nécessite un effort considérable de la part du patient.
  • Respiration sifflante et sifflement - lors d'une crise d'asthme, le patient a une respiration sifflante distincte, entendue de loin, un sifflement est présent lors de l'inhalation.
  • Posture forcée - les médecins l'appellent orthopnée. Caractérisée par le fait que le patient occupe une position forcée - assis avec les jambes baissées, les mains tenant fermement la tête de lit. Ainsi, le patient fixe involontairement les muscles auxiliaires de la poitrine pour faciliter la respiration.

En règle générale, les premières manifestations de l'asthme se produisent la nuit - l'attaque dure jusqu'à 1 minute et passe rapidement sans traitement. Après la cessation de l'asphyxie, la saisie ne peut plus se reproduire chez une personne pendant une longue période et ce n'est qu'avec le temps, sous l'influence de certains facteurs, que la maladie acquiert une évolution progressive.

Symptômes d'asthme tardif chez l'adulte

Au fur et à mesure que la maladie progresse et que le nombre d'attaques asthmatiques augmente chez un patient, d'autres symptômes s'ajoutent aux symptômes ci-dessus:

  • faiblesse et malaise aggravés pendant l'attaque et immédiatement après;
  • cyanose de la peau - avec des crises d'asthme prolongées et souvent répétées, une hypoxie (insuffisance en oxygène) se développe, ce qui indique une insuffisance respiratoire progressive, tandis que la peau pâlit d'abord pour ensuite devenir une nuance bleuâtre de "marbre";
  • palpitations cardiaques - lors d'une crise d'asphyxie, la fréquence cardiaque augmente à 130 battements par minute; après soulagement de la crise, le patient présente encore une légère tachycardie pouvant atteindre 90 à 100 battements par minute;
  • changements dans les ongles et les doigts - les ongles ressortent comme des lunettes de montre et les phalanges distantes s'épaississent comme un bâton de tambour;
  • emphysème des poumons - se développe avec un asthme bronchique prolongé et prolongé et se caractérise par une expansion des limites de percussion du poumon, une expansion du volume thoracique, une saillie des régions supraclaviculaires, un affaiblissement de la respiration pendant l'auscultation;
  • cœur pulmonaire - se développe dans l’asthme sévère et se caractérise par le développement d’une hypertension pulmonaire dans le petit cercle, entraînant une augmentation du nombre de cavités cardiaques droites;
  • développement de maladies allergiques - eczéma, dermatite atopique, rhinite, psoriasis.

C'est important! Lorsque des signes d'asthme apparaissent, il ne faut pas ignorer une visite chez le médecin et, en outre, un traitement personnel. La maladie tend à la progression rapide et au développement de complications potentiellement mortelles - statut asthmatique. Avec cet état, une attaque par suffocation peut durer de quelques minutes à plusieurs heures, puis disparaître et reprendre. Dans ce cas, le patient souffre d'un manque aigu d'oxygène, ce qui entraîne l'apparition rapide de processus irréversibles dans le cœur et le cerveau.

Diagnostic de la maladie

Diagnostiquer l'asthme chez un adulte n'est pas difficile pour un médecin. Le pneumologue est impliqué dans la détection, la différenciation et le traitement de cette maladie. Le spécialiste procède à un examen visuel de la poitrine, écoute les bruits de respiration et du cœur, recueille soigneusement l'anamnèse. Au fur et à mesure que des méthodes de recherche supplémentaires sont attribuées:

  • radiographie de la poitrine;
  • bronchoscopie et bronchographie;
  • analyses de sang et d'urine;
  • spirométrie.

Traitement de l'asthme chez l'adulte

Le traitement de l'asthme chez l'adulte est un processus long et laborieux et, à chaque stade de développement de la maladie, en tenant compte de la gravité du déroulement des attaques, les rendez-vous thérapeutiques peuvent être ajustés si nécessaire. Le schéma thérapeutique standard pour l'asthme bronchique comprend les groupes de médicaments suivants:

  • glucocorticoïdes - sont prescrits sous forme de comprimés ou d'injections, en fonction de la gravité et de la durée des crises d'asthme.
  • Antagonistes de leucotriènes.
  • Anticorps monoclonaux.
  • Xanthines - prescrites sous forme de comprimés (théophylline, néophylline) ou sous forme d'injections (Euphyllinum).
  • Inhalateurs à poche - lors d'une crise, le patient s'injecte lui-même une dose de substance médicamenteuse qui pénètre dans les voies respiratoires et soulage rapidement les spasmes et l'asphyxie. Des médicaments à courte ou à longue durée d'action sont utilisés - Ventolin, Berodual, Salbutamol, Berotec. Parfois, on prescrit au patient des inhalateurs à action combinée, qui comprennent plusieurs substances médicamenteuses - parmi lesquels Seretid, Symbicort.

Pour le traitement réussi de l'asthme, une approche intégrée est toujours utilisée, qui implique l'utilisation de médicaments qui non seulement soulagent les symptômes de la maladie, mais désactivent également les mécanismes de la récurrence des crises d'asthme. Le salbutamol ou le Ventolin seuls ne suffisent pas, malgré le fait que leur utilisation a un effet presque instantané. Les préparations du groupe des adrenomimétiques deviennent rapidement addictives chez un patient, l’effet s’affaiblit progressivement, puis s’arrête complètement. C'est pourquoi vous avez besoin d'un traitement complet.

Dois-je utiliser des hormones pour l'asthme?

De nombreux patients souffrant d'asthme bronchique ont souvent refusé de prendre des hormones par peur des effets secondaires. Les agents hormonaux sont utilisés à la fois pour le soulagement d'urgence d'une crise d'asthme et pour la prévention des crises récurrentes. Sous l'influence de médicaments hormonaux, la migration des cellules éosinophiles et leucocytaires dans les bronches diminue, ce qui empêche le développement de réactions dans les voies respiratoires en réponse à la libération de prostaglandines et de médiateurs d'allergie. Les hormones aident à réduire le gonflement des tissus, diluent le mucus, restaurent la perméabilité bronchique complète. Avec une sélection de dose appropriée, le risque d'effets secondaires est minime.

Régime alimentaire pour l'asthme bronchique chez l'adulte

Pour prévenir la récurrence des crises d’asthme et soulager la maladie, il est conseillé au patient de suivre un régime. Exclus du régime:

  • œufs de poisson et fruits de mer, esturgeons;
  • agrumes (sauf citrons);
  • miel et autres produits apicoles;
  • les noix;
  • du chocolat;
  • saindoux et abats;
  • l'alcool et les cigarettes.

Dans le régime alimentaire devrait être limité à:

  • la semoule;
  • le sucre;
  • porc;
  • lait et produits laitiers avec un pourcentage élevé de matières grasses, beurre;
  • muffin et pain blanc.

Au coeur du régime:

  • soupes de bouillon de légumes;
  • céréales, assaisonnées à l'huile végétale;
  • viande maigre (lapin, dinde, poulet);
  • le pain d'hier;
  • des légumes et des fruits;
  • produits laitiers fermentés.

Manger devrait être divisé en 4-5 réceptions en petites portions, essayez d'éviter de trop manger. Tous les plats sont servis sous forme de chaleur, cuits à ébullition, cuisson à l'étouffée, cuisson au four sans formation de croûte.

Avec la bonne approche, en évitant le contact avec des allergènes et un environnement psycho-émotionnel favorable, le patient parvient à minimiser la fréquence des crises d'asthme et à améliorer son état général.

Comment l'asthme commence-t-il chez l'adulte? Les symptômes

L'asthme bronchique est en train de devenir un nombre croissant de personnes. Il est associé à une mauvaise écologie, au contact constant avec divers allergènes et à des facteurs héréditaires. Pour répondre sans équivoque à la question du début de l'asthme, il n'y a aucune possibilité. Après tout, la maladie peut être une conséquence d'une inflammation chronique des bronches.

Résumé de l'article

Comment l'asthme commence-t-il chez l'adulte?

Auparavant, l'asthme était considéré comme une pathologie pédiatrique, mais au cours des dernières décennies, la situation a changé et de plus en plus d'adultes apparaissent parmi les patients qui remarquent récemment les symptômes d'une maladie naissante.

Dans le même temps, des signes d'asthme débutant peuvent survenir à tout âge chez un adulte. L'asthme à l'âge adulte est plus affecté par les femmes et les personnes sujettes à diverses manifestations allergiques.

Les signes d'asthme débutant n'inquiètent pas le patient ou ses proches. Par conséquent, très souvent, les gens se tournent vers des spécialistes lorsque la maladie est déjà à un stade avancé, ce qui rend le processus de traitement très long. En outre, le traitement des symptômes d’une affection négligée, tant chez l’adulte que chez l’enfant, implique la prescription d’un grand nombre de médicaments par un médecin.

Dans la pratique médicale, la forme professionnelle et domestique de la maladie est de plus en plus courante. La forme professionnelle commence à apparaître sous certaines conditions sur le lieu de travail. Par exemple, les travaux liés aux métaux lourds, aux produits chimiques ou à la poussière. Un ménage se manifeste par une réaction aux poils d'animaux ou à la fumée de tabac. En raison du fait que l'asthme bronchique est une pathologie broncho-pulmonaire, il commence dans de tels cas:

  1. Lorsque l'œdème ou les processus inflammatoires dans les voies respiratoires.
  2. Si beaucoup de mucus se forme dans les voies respiratoires.
  3. Si les voies respiratoires sont trop rétrécies à la suite d'une contraction ou d'une contraction des tissus environnants.

Comment commence l'asthme: premiers symptômes et causes de sa survenue chez l'adulte

Les symptômes de base du début de l'asthme sont des crises de toux périodiques, accompagnées d'une respiration sifflante et d'une respiration sifflante. Le patient présente un symptôme de toux, alourdi par une sensation de lourdeur dans la poitrine, un manque d'air et une suffocation. La plupart des cas d'attaques se produisent la nuit, ainsi qu'après le contact avec le provocateur immédiat.

IMPORTANT! Lors d'une attaque, il est préférable de s'asseoir. Et la fin de l'attaque indiquera la séparation d'une petite quantité d'expectorations.

Les raisons du développement des premiers symptômes de la maladie sont les suivantes:

  • l'hérédité, ce qui augmente le risque de maladie jusqu'à 30%;
  • mauvaise écologie dans la région de résidence (pollution de l'air par les entreprises industrielles et gaz d'échappement);
  • fumer (actif et passif);
  • habitudes alimentaires néfastes (consommation d'un grand nombre de produits allergènes: chocolat, noix, agrumes et autres);
  • nocivité au travail.

La toux comme premier symptôme de l'asthme

La toux est le symptôme de nombreux rhumes et non de rhumes. Dans l’asthme bronchique, la toux est due à une irritation de la muqueuse bronchique et a pour but d’éliminer les bactéries ou les substances nocives des bronches.

Les principales caractéristiques d'une toux en cas de malaise sont paroxystiques, sèches et aggravées par divers facteurs. Il est souvent difficile pour un patient de faire face à l'inhalation et à l'expiration d'air, et de côté, il semble que la personne suffoque. Lorsque vous toussez, il est très important d'avoir des expectorations. Cependant, il existe des cas où les patients avec des expectorations ne s'éloignent pas, mais simplement une faible quantité de liquide clair est libérée. Il convient également de noter que chez les adultes, une activité physique excessivement normalisée, le rire et la parole active peuvent provoquer une toux.

Respiration sifflante et sifflets

Lorsque seule la maladie commence, seuls le patient et le médecin lors de l'auscultation entendent une respiration sifflante et sifflante. Et avec la complication de la maladie, ces symptômes de la maladie peuvent devenir audibles et autres. En outre, la respiration sifflante présente certaines caractéristiques:

  1. Chez l'adulte, elles surviennent souvent lors d'une activité physique et d'un état émotionnel excité.
  2. Ils peuvent être entendus pendant le sommeil, lorsque le patient est au repos.
  3. Ils font partie intégrante de la maladie, mais leur tonalité diffère selon le stade de la maladie.

La respiration sifflante et le sifflement sont un symptôme auscultatoire de la maladie, qui aide le spécialiste à déterminer la gravité de la maladie.

"Crush" dans la poitrine

Un autre premier signe d'asthme bronchique est une sensation de constriction. Les patients se plaignent souvent d'une sensation de forte compression à la poitrine, ce qui rendrait l'expiration difficile. Dans cet état, la grande majorité des patients sont pris de panique. La panique, à son tour, provoque un comportement ambigu. Le patient entre dans un état de stupeur, ayant peur de bouger, ou inversement, se précipitant dans la pièce d’un côté à l’autre.

IMPORTANT! Essayez d'éliminer la panique et d'aider le patient à se détendre. Dans un état calme et non excité, l'attaque se termine plus rapidement.

Autres symptômes de l'asthme bronchique

Il est à noter que les adultes peuvent avoir d'autres signes de la maladie. Après tout, il n’ya pas de forme de toux de la maladie qui passe sans toux, sans suffocation et sans essoufflement. Il est accompagné de tels signes:

  • processus respiratoire inégal et intermittent;
  • bruit audible pendant l'inhalation;
  • apathie et manque total de volonté de bouger;
  • manque de concentration, surexcitation;
  • violation des biorythmes et du sommeil.

Dans la plupart des cas, ces symptômes sont inhérents aux enfants et aux adolescents, mais ils surviennent également chez les adultes. Par conséquent, avec de telles manifestations chez une personne adulte, il est nécessaire de consulter un spécialiste. Il est beaucoup plus facile de guérir la maladie à un stade précoce.

Que faire si vous avez une crise d'asthme?

L'attaque de la maladie peut être décrite comme un processus rapide avec des symptômes prononcés, dans lequel l'essoufflement apparaît presque immédiatement, la toux surmonte le paroxysme et la respiration sifflante se fait entendre à distance.

Quand une crise commence, il est préférable que le patient s’assoie, s’apaise et tente de contrôler sa respiration. Les portes et les fenêtres ouvertes contribueront à la circulation de l'air, et le patient, à son tour, devrait essayer d'expirer l'air des poumons autant que possible.

La meilleure option consiste à utiliser immédiatement un inhalateur à court terme. De tels médicaments sont une sorte de "premiers secours" et doivent toujours être à portée de main. Effectuer 1-2 inhalations et, avec soulagement, ajouter 2 autres.

Marcher au grand air, éliminer les allergènes et adopter un mode de vie sain est non seulement un traitement efficace de la maladie, mais également la clé de l'amélioration de la qualité de la vie.

Comment commence l'asthme?

Selon les statistiques, le nombre de personnes asthmatiques augmente chaque année et un certain nombre de problèmes y contribuent. Une mauvaise écologie, l'apparition de réactions allergiques aux stimuli, le traitement tardif des maladies chroniques entraînent l'apparition d'asthme à tout âge. Si les enfants grandissent, les adultes retardent constamment le traitement. Le résultat est la transformation de l'asthme en une maladie chronique et le risque de transmission par héritage. Protégez-vous vous-même ne peut que savoir comment l'asthme commence chez l'adulte.

Quel est le début de l'asthme?

Plus récemment, l'asthme bronchique a été considéré comme une maladie exclusivement infantile, qui survient après l'âge de transition. Maintenant, la maladie est plus prononcée chez les adultes et ne dépend pas de l'âge. La maladie se développe souvent chez les femmes sujettes aux réactions allergiques. Il ne reste plus qu'à comprendre comment savoir que vous êtes asthmatique.
Au premier stade de développement, les personnes ne ressentent pas d'anxiété, mais seulement un inconfort léger et rare. Ils commencent à se tourner vers des spécialistes quand une maladie entre dans une phase délaissée et qu'à ce stade, seules de grandes quantités de médicaments peuvent aider, mais il reste une chance de passer à une phase chronique. C'est pourquoi il est important de savoir reconnaître l'asthme immédiatement.
En médecine, le développement de la cause de l'asthme est divisé en deux groupes. Le premier concerne des cas professionnels liés au travail dans des entreprises chimiques, des industries où l'air est saturé de métaux lourds et de poussières. Les types de ménage comprennent les allergies à la fumée de tabac, aux squames d'animaux domestiques, aux plantes et aux acariens.
En raison de la mauvaise qualité de l'air, une pathologie broncho-pulmonaire apparaît dans les cas suivants:

  • des processus inflammatoires commencent dans les voies respiratoires et des œdèmes apparaissent;
  • formation de mucus dans les poumons ou les voies respiratoires;
  • rétrécissement des poumons et des tissus respiratoires.

Chacun de ces cas est un précurseur de l'asthme.

Les premiers symptômes de l'apparition et du développement de l'asthme chez l'adulte

L'étape initiale de l'asthme est accompagnée de toux accompagnée de sifflements ou d'une respiration sifflante. De tels moments peuvent se produire à n’importe quelle saison de l’année, mais le plus souvent se produisent la nuit ou au contact d’un irritant qui provoque une réaction allergique.
Il y a un certain nombre de raisons principales qui sont le plus souvent des facteurs pour le développement de la maladie:

  • l'hérédité dans 30% des cas;
  • dans une région fortement industrielle, le niveau écologique est faible, ce qui se traduit par un mauvais air;
  • tabagisme passif ou actif;
  • consommer de grandes quantités d'agrumes, de chocolat, de noix et d'autres allergies;
  • mauvaises conditions environnementales au travail.

Dès qu'il s'avère que l'asthme est identifié, la première étape consiste à se débarrasser des causes de son développement.

Comment déterminer l'asthme en toussant?

La toux est le premier et le principal symptôme de l'apparition de l'asthme bronchique, mais comme il s'agit d'un signe de nombreux rhumes et maladies virales, les gens y prêtent rarement attention. Il peut être distingué des symptômes d'autres maladies. Avec le développement des symptômes, la toux devient sèche, apparaît sous la forme d'attaques avec une petite quantité de crachats. Après des accès de toux, une personne a souvent un essoufflement ou une impression de ne pas pouvoir respirer en cas d'allaitement complet, mais elle disparaît après quelques minutes au premier stade de la maladie.

L'apparition de la respiration sifflante et des sifflets

Au stade initial de la manifestation de la maladie, une personne développe une respiration sifflante et des sifflements, que le médecin peut entendre pendant l'auscultation. Comment déterminer vous-même l'asthme bronchique sur ces symptômes? Dans un environnement calme, même un patient peut l'entendre, mais souvent, il n'y prête pas attention, le blâmant à la fatigue ou à un léger rhume. Au bout d'un moment, une respiration sifflante et des sifflets deviennent apparents et d'autres commencent à les entendre. Ils sont particulièrement prononcés pendant l'exercice. Un phénomène similaire est perceptible dans les cas suivants:

  • Avec des émotions et une agressivité croissantes;
  • En position couchée pendant le sommeil, quand une personne est au repos.

Les manifestations de sifflets sont le premier signe qui aide le médecin à établir l'authenticité de la maladie en développement.

L'apparition d'une sensation de "pincement" de la poitrine

Un autre signe évident du développement de maladies se manifeste de manière inattendue sous forme de pression dans la poitrine. Un symptôme similaire prend quelques minutes, mais les gens tombent souvent dans un état de panique. Certains commencent à se précipiter dans la pièce, appellent au secours, pensant que ce signe est connecté au cœur, d'autres préfèrent tomber dans la stupeur. Dans cet état, une personne ne contrôle pas sa respiration et rend son état instable. Vous devez arriver à un état de repos, puis le resserrement se retire rapidement et alors seulement, vous pouvez vérifier vos soupçons
pour l'asthme.

Quels sont les autres symptômes?

L'asthme bronchique, comme toute autre maladie, peut avoir un développement individuel, dans lequel la liste standard des symptômes n'est pas observée, mais il existe d'autres signes de son développement. La forme de toux est seulement le type de maladie le plus commun, qui s'accompagne de symptômes qui apparaissent à la surface.
Les symptômes supplémentaires incluent les symptômes suivants:

  • le processus de respiration sans raison apparente devient confus et inégal;
  • lors de l'inhalation, des bruits se font entendre, mais cela ne cause pas de gêne et n'est pas accompagné de sons similaires à ceux que vous expirez;
  • manque de tonus chez une personne, refus de travailler et de bouger, apathie;
  • éclats injustifiés d’état excité ou de faible concentration;
  • apparition d'insomnie ou d'insuffisance d'heures de sommeil biologique.

Les médecins trouvent le plus souvent de tels signes chez les enfants à l'adolescence, mais ils peuvent aussi se manifester chez les adultes. Il faut y porter attention s'il n'y a pas de conditions préalables à de tels symptômes. Dans les cas où une personne est paresseuse par nature, le manque de ton n'est pas toujours un symptôme.

Action préventive

La maladie dans les premiers stades de la toux ou une oppression thoracique. Dans de telles situations, le patient doit d'abord se calmer, puis adopter une posture à plat. Pour soulager la panique et soulager les voies respiratoires, il est recommandé d'ouvrir les orifices de ventilation pour permettre à l'air frais de circuler.
Sans ordonnance du médecin, vous ne devriez pas expérimenter. Le plus souvent, ils prescrivent des inhalateurs d'action à court terme, qui soulagent les attaques après 1-2 injections. Par conséquent, au premier signe d'un test d'asthme.
Au tout début du développement de l'asthme, une personne devrait s'aider elle-même. Marcher à l'extérieur, faire du sport et maintenir un mode de vie sain auront rapidement un effet. L'essentiel est de ne pas en faire trop au début et d'essayer de vous protéger autant que possible du contact avec des irritants allergiques.

Asthme: symptômes chez l'adulte et débuts

Utilisation d'un inhalateur pour l'asthme

L'asthme est un mot que chaque personne a entendu plus d'une fois dans sa vie. Mais peu de gens savent qu'il existe deux maladies complètement différentes portant ce nom: l'asthme cardiaque et l'asthme bronchique. Ils diffèrent les uns des autres non seulement par leur origine, mais aussi par les principaux symptômes.

Asthme bronchique (BA)

C'est une maladie chronique dans laquelle un processus inflammatoire se forme dans les voies respiratoires. Il existe différents types de maladies:

  1. Allergiques - Les allergènes déclenchent une cascade de réactions pathologiques du corps humain. Certaines substances et odeurs provoquent une crise d'asthme;
  2. Neurogène - en tant que réaction du système nerveux aux problèmes humains. Il se développe chez les personnes ayant une faible estime de soi et réagissant mal aux critiques; peut apparaître chez une personne présentant un type de personnalité hystéroïde lorsqu'elle tente d'attirer l'attention sur elle-même; Parfois, un tel asthme est une réponse à un stress psycho-émotionnel sévère;
  3. Variante dépendante de l'infection - se développe chez les personnes de plus de 35 ans, les exacerbations de l'asthme sont accompagnées de maladies infectieuses des voies respiratoires: sinusite, bronchite, pneumonie.

Les symptômes de l'asthme bronchique avec chacune des options sont légèrement différents.

Avant l'apparition de signes asthmatiques caractéristiques chez l'homme, un predastm se produit.

Comment l'asthme allergique débute-t-il chez l'adulte?

Pendant cette période de la maladie, il n’ya toujours pas de tableau détaillé, mais les cloches sont déjà alarmantes. Une personne a souvent le nez bouché, la décharge transparente est abondante. Les problèmes de nez peuvent s'aggraver en présence d'une certaine substance, mais il arrive parfois qu'une personne contracte une rhinite allergique pour un rhume et ne voie pas consulter un médecin pendant longtemps.

Souvent, un patient chez le médecin ORL trouvera des polypes (surcroissance de la membrane muqueuse) qui rendent difficile la respiration nasale. Ils se produisent sur le fond de la rhinite allergique.

Une personne a souvent une toux, il apparaît sous la forme d'attaques, les expectorations ne s'éloignent presque pas, ou claires et rares. Une attaque de toux se forme la nuit ou le matin, elle est prononcée, des chatouillements dans la gorge sont parfois constatés. Parfois, la toux est si forte que le patient a une envie émétique.

Après un rhume, une personne atteinte de predasma présente une toux persistante qui ne se dissipe pas avec la prise de médicaments antitussifs. Mais il peut être arrêté si un médicament par inhalation est utilisé pour traiter l'asthme.

Symptômes de l'asthme allergique

Au contact d'une substance spécifique, une personne développe une crise d'asthme allergique. Avant une attaque, une personne peut ressentir une certaine aura - une condition spéciale après laquelle la suffocation se développe toujours. L'aura peut être différente: "eau" du nez, démangeaisons oculaires, éruption cutanée, maux de tête soudains. Après un certain temps (chacun étant différent), la suffocation se développe.

Le patient a une difficulté d'expiration dramatique. Il inspire calmement l'air, mais ses poumons ne sont plus en mesure de le repousser. La poitrine ne bouge presque pas, comme si elle était gonflée (à cause de l’air accumulé). À distance, on entend une respiration sifflante: ils peuvent ressembler à un sifflement ou à un bourdonnement, si une personne a récemment été malade, un petit gargouillis apparaît. Au plus fort de l’attaque, une petite quantité d’expectorations vitreuses transparentes s’écoule et le soulagement arrive.

Une personne souffrant d'une crise d'asthme allergique a une posture caractéristique: elle est assise, s'appuyant fortement sur ses bras et se penchant brusquement vers l'avant. Cette posture est physiologique - elle facilite les mouvements de la poitrine et contribue à améliorer le bien-être du patient.

La peau du patient est pâle et couverte de sueur. Si l'attaque est retardée, la peau devient plus chaude, le visage et le cou deviennent rouges, il y a des douleurs compressives dans la région du cœur.

Une attaque extra-longue peut évoluer vers un état asthmatique - il s'agit d'une maladie grave pouvant entraîner la mort du patient. Asthmastatus passe par 3 étapes.

  • Lors du premier essoufflement, un essoufflement grave est accompagné de fréquentes crises d'essoufflement. Une personne a recours à plusieurs reprises à l'aide d'un inhalateur, mais chaque fois que son action devient plus faible. Le patient est fortement excité, les pupilles sont dilatées, il y a une gesticulation active. Avec l'augmentation de la pression artérielle peut causer de graves maux de tête dans le cou. Respiration forte, sifflement.
  • La deuxième étape est caractérisée par des attaques d'étouffement encore plus fortes et fréquentes. Le patient devient lent, apic, il ressent une grande faiblesse. Les muscles de la poitrine sont déjà trop faibles, de sorte que les mouvements sont affaiblis et que la personne respire difficilement. La position du patient est forcée - il est soit allongé sur les oreillers, soit assis, appuyé sur ses mains. La peau du visage est légèrement bleuâtre, la peau du corps est humide et froide.
  • La troisième étape - la peau du corps devient bleu, la confusion du patient est remplacée par un coma. La personne n'écoute pas le pouls et l'activité cardiaque. Cette étape se termine souvent par la mort du patient.

Asthme neurogène

Les attaques se développent de manière similaire à la variante allergique, à la seule différence que la personne réagit à une situation traumatique. Par exemple, chez une personne incertaine, l'asthme dépassera au moment de la prise de décision. Ainsi, le corps supprime les moments désagréables pendant un certain temps.

L'asthme infectieux

Les crises d'asthme sont plus fortes et plus graves que dans les variations précédentes. Après suffocation, les expectorations jaunes sont séparées. La maladie est provoquée par des maladies inflammatoires et apparaît principalement en automne-hiver.

Symptômes d'asthme cardiaque

Cette maladie est associée à une perturbation du système cardiovasculaire. Cette affection se manifeste par une insuffisance cardiaque aiguë ou chronique - une affection particulière dans laquelle le cœur ne peut pas pomper le sang, bien que l'organisme fasse tout son possible pour compenser la circulation sanguine.

Ce qui conduit à une attaque

1) augmentation de la pression artérielle;

2) une augmentation de la quantité totale de sang en circulation dans le corps;

3) Le myocarde du cœur perd sa capacité de contraction normale.

L'asthme cardiaque survient chez les personnes souffrant de problèmes cardiaques: en cas d'infarctus aigu du myocarde, d'augmentation sensible de la pression artérielle, de lésions des vaisseaux cardiaques avec plaques athérosclérotiques.

Comment l'asthme cardiaque débute chez l'adulte

L'attaque dans des cas typiques se produit la nuit, forçant une personne à se réveiller soudainement et à s'asseoir sur le lit. Pendant la journée, l'asthme apparaît dans des situations difficiles pour une personne: effort physique intense, surmenage psycho-émotionnel.

Souvent, la maladie commence par une toux sèche et sèche. Dans le même temps, les crachats de couleur rose clair abondent. Une personne ne peut pas s’allonger - elle s’assoit avec les jambes baissées ou s’incline sur des oreillers. Plus l'attaque est forte, plus elle est droite.

La dyspnée dans de tels cas est inspiratoire - le patient fait une expiration active et les respirations sont données avec beaucoup de difficulté. Le nombre de mouvements respiratoires 30-40 par minute. Lorsque le patient s'assied, l'essoufflement diminue ou disparaît.

La peau est pâle, froide, il y a une acrocyanose - le bout des doigts, les oreilles, le nez deviennent bleus. Ce phénomène s’explique facilement: le sang total est concentré là où les organes les plus importants pour l’organisme sont le cœur, le cerveau, et il n’atteint presque pas la périphérie.

Chez l'homme, les muscles du cou, de l'abdomen et du diaphragme participent activement à la respiration. Gonflez les veines dans le cou. Le patient est inquiet et a peur de la mort. Assez souvent, l'asthme est accompagné d'interruptions de l'activité cardiaque. Une personne se sent pâlie ou au contraire fortement accrue dans le travail du cœur

Outre les principaux signes d'asthme, il existe des signes indirects: hypertension artérielle avec mal de tête grave, chute de la pression artérielle, gonflement des jambes.

Signes d'asthme chez un adulte

✓ Article vérifié par un médecin

L'asthme est une maladie chronique non infectieuse du système respiratoire, apparaissant principalement et aggravant sur le fond d'une allergie, dans des situations stressantes et une fatigue intense de tout l'organisme. Le principal symptôme de la maladie est une inflammation pathologique des voies respiratoires.

Signes d'asthme chez un adulte

Les premiers signes de la population adulte

La maladie est caractérisée par une susceptibilité accrue aux irritants environnementaux. Un symptôme caractéristique d'un patient souffrant d'asthme bronchique est une réaction spasmolytique à une odeur aiguë. Avec une telle réaction, les parois bronchiques deviennent enflées et denses, l'intervalle de respiration se resserre et un essoufflement expiratoire se produit (c'est-à-dire qu'il est difficile pour la personne d'exhaler).

La maladie se caractérise par une sensibilité accrue aux odeurs fortes.

Symptômes de la maladie

Tous les symptômes suivants s'aggravent la nuit et tôt le matin, ils peuvent survenir pendant l'exercice, l'exposition aux allergènes et à l'air froid, ainsi qu'après la prise d'aspirine ou de bêta-bloquants.

La nuit, la toux augmente

Vous pouvez avoir des problèmes de respiration pendant un appel.

En inspirant, vous pouvez entendre une respiration sifflante

Avec un léger effort physique, un essoufflement apparaît

Avec un rhume, la respiration devient encore plus difficile.

L'asthme bronchique est caractérisé comme une maladie indépendante. Il faut en distinguer l'asthme cardiaque, conséquence d'un dysfonctionnement du système cardiovasculaire, d'une insuffisance du ventricule gauche du cœur. Les attaques se produisent plus souvent la nuit.

Un signe d'anxiété et un manque d'air vif sont des signes d'attaque. Avec de tels signes, le plus important est de ne pas paniquer, mais si vous ne contrôlez pas votre corps et ne vous laissez pas aller à l'anxiété, votre respiration et votre rythme cardiaque vont échouer, ce qui peut avoir des conséquences irréversibles.

Il y a un grave manque d'air lors d'une attaque.

Symptômes de maladie cardiaque:

  • douleurs à la poitrine, essoufflement, ces symptômes sont caractéristiques avant l'apparition de l'asthme cardiaque;
  • surexcitation constante, même en position couchée;
  • toux sèche et irritante, enrouement, essoufflement, après quelques jours, les expectorations peuvent commencer à reculer;
  • la tension artérielle augmente, les palpitations cardiaques (tachycardie) commencent, le bout des doigts et les lèvres deviennent bleues;
  • lors de longues attaques, la peur de la mort commence (panique).

Symptômes d'asthme cardiaque

Les signes d'un type de maladie allergique

L'asthme allergique est assez courant et se manifeste par une réaction à tout allergène. Chaque personne a une réaction allergique à différents objets, odeurs, produits, substances. Les allergènes, pénétrer dans les voies respiratoires, provoquer un essoufflement, une suffocation, une éruption cutanée, des démangeaisons. Il existe des cas où des attaques allergiques apparaissent même sur des substances qui ne provoquaient auparavant aucune réaction chez l'homme.

Tous les patients asthmatiques réagissent à des irritants tels que la fumée de tabac, la fumée d'un feu ou une cuisinière, tandis que chez les patients asthmatiques allergiques, aucune éruption cutanée n'est observée.

Dans l’asthme allergique, la réaction à des irritants tels que la fumée augmente, aucune éruption cutanée n’est observée.

Les signes d'asthme allergique sont similaires aux signes d'une maladie de type bronchique:

  • siffler en inspirant;
  • toux persistante;
  • difficultés avec le processus respiratoire;
  • douleur pressante dans la poitrine;
  • constamment envie de dormir.

Symptômes d'asthme bronchique

Classification des maladies

Comme la maladie présente des symptômes différents, elle est divisée en plusieurs critères.

  1. Avant le début du processus de traitement.
  2. Pendant le traitement.
  3. L'efficacité du processus de traitement.
  4. Résultats du traitement.

La maladie au cours du traitement est divisée en plusieurs types.

Formulaire

  1. Allergique.
  2. Non allergique.
  3. Mixte
  1. La maladie passe dans la phase facile.
  2. Dans la phase moyenne de la maladie, la respiration devient difficile, l'essoufflement commence.
  3. Dans la phase lourde, apparaissent des crises fréquentes de toux et d'étouffement.

Degré de maladie

  1. Permanent
  2. En développement.
  3. La maladie se développe avec un niveau de gravité modéré.
  4. Chronique.

Quels signes indiquent l'apparition de l'asthme?

Causes de l'asthme

Chez l'adulte, le début de la maladie est presque invisible, mais en période d'exacerbation, les crises sont très dangereuses pour la vie. Fondamentalement, le début d'une attaque dépend du degré de la maladie. Plus la maladie est grave, plus les symptômes sont prononcés.

Les premiers signes de l'apparition de la maladie sont souvent confondus avec un rhume (nez qui coule, toux, éternuement). Tout cela aggrave la reconnaissance de l'asthme bronchique dans les plus brefs délais. Premièrement, les adultes sont soignés contre le rhume et l'état s'aggrave, il y a des attaques d'étouffement. Avec de tels symptômes, un besoin urgent de consulter un spécialiste.

Les symptômes initiaux de l'asthme sont similaires à ceux du rhume.

Les premiers signes sur lesquels il convient de prêter attention:

  • toute manifestation de réactions allergiques;
  • Les rhumes fréquents, malgré la saison, peuvent signifier l'apparition d'asthme;
  • douleur à la poitrine, la respiration n'est pas rythmée avec difficulté, la parole est intermittente.

Les premiers signes à surveiller sont des douleurs à la poitrine et un essoufflement.

Crises d'asthme chez les adultes

Si les premiers signes de l'apparition d'une crise ne peuvent pas être reconnus, la crise d'asthme elle-même sera facile à prévoir. Le signe le plus important de l'apparition de la maladie sera la suffocation. Avec une telle attaque, la poitrine devient comme un cylindre et la personne, sans même s'en rendre compte, adopte une posture assise. Dans cette position, les fonctions respiratoires commencent à se rétablir. La douleur thoracique lors de cette crise ne peut pas être ressentie si le patient ne souffre pas d'insuffisance cardiaque.

Le premier signe d'une attaque est la suffocation.

Diagnostiquer l'asthme chez l'adulte

L'asthme se manifeste de différentes manières chez l'adulte et est donc souvent confondu avec d'autres maladies. Mais si le moindre soupçon est lié à l'asthme, un pneumologue devrait certainement être consulté. Sur la base de tous les tests et analyses, le pneumologue peut diagnostiquer l’asthme chez un adulte.

Aux premiers symptômes de l'asthme, vous devriez immédiatement consulter un médecin

Pour établir le diagnostic, le spécialiste donne des instructions pour la mesure du débit de pointe et la spirométrie (examen du matériel), pour une analyse de sang visant à détecter la présence d'éosinophiles dans le sang.

Débitmètre de pointe - appareil permettant d’établir la vitesse d’expiration maximale. Il détermine la vitesse de l'air du système respiratoire après une respiration profonde.

Avec cet appareil, vous pouvez vérifier vos voies respiratoires à la maison. Pour connaître plus précisément l'état des bronches, il est préférable d'utiliser un spiromètre.

Comment diagnostiquer l'asthme à la maison

Bien sûr, il sera difficile de diagnostiquer correctement l’asthme à la maison, mais des soupçons peuvent en découler, car les crises ne sont pas isolées mais régulières. Lorsque de tels soupçons doivent consulter un médecin. Et plus tôt le spécialiste établira le diagnostic correct et prescrira le traitement, plus les crises seront faciles à traiter, il est presque impossible de se débarrasser de cette maladie, mais il est tout à fait possible de minimiser les crises.

Il est important de diagnostiquer et de commencer le traitement dès que possible.

Causes de l'asthme chez un adulte

Les causes de l'asthme sont nombreuses. Certaines causes maintiennent simplement un état de fond d'inflammation ou de processus allergiques, et certains facteurs peuvent directement conduire à une crise d'asthme.

    L'hérédité. Si l'un des parents souffre de cette maladie, leurs enfants risquent de souffrir d'asthme. Les personnes asthmatiques en héritent principalement.

L'asthme est hérité

Les maladies infectieuses peuvent être la cause de l'asthme

Les résidents des grandes villes sont plus susceptibles de souffrir d'asthme

Fumer peut causer de l'asthme.

La poussière ambiante est l'une des causes de l'asthme

Il peut déclencher des médicaments contre l'asthme série d'anti-inflammatoires non stéroïdiens

La différence entre l'asthme et la bronchite

Les diagnostics différentiels entre bronchite et asthme égarent parfois même les spécialistes les plus expérimentés.

Quelle est la différence entre la bronchite chronique et l'asthme bronchique?