Principal / Laryngite

Symptômes et traitement de la mucocèle du sinus frontal, chirurgie possible

Pour comprendre quels processus conduisent à la mucocèle du sinus frontal, il est nécessaire de se plonger dans l'anatomie de cette zone. La connaissance de la structure et de la fonction des cavités situées près de l'orbite de l'œil permettra de consacrer du temps à surveiller l'apparition de pathologies et de consulter rapidement un spécialiste.

La structure des sinus frontaux et leurs fonctions

Derrière la zone des arcades sourcilières se trouvent les sinus frontaux, séparés par de minces parois osseuses de l’orbite et du cerveau. Ils sont également divisés en droit et gauche. À l'intérieur des cavités, il y a une membrane muqueuse qui produit un fluide spécial avec ses glandes. Normalement, la sécrétion passe par la fistule reliant les sinus du nez et du front.

La nécessité de l'apparition de cavités dans l'os frontal est associée à:

  • protection du cerveau contre les blessures;
  • participation au processus de respiration;
  • mise en forme du son, amélioration de la résonance vocale.

L'air qu'une personne respire par le nez pénètre dans la cavité où il se réchauffe et s'humidifie. Les microbes pathogènes aéroportés peuvent causer une infection des sinus. Si le processus de sécrétion séreuse est perturbé, une inflammation se produit. Une complication de la maladie est la piocèle, lorsque le liquide infecté devient purulent. La maladie survient chez les enfants de plus de six ou sept ans, car à ce stade la formation des cavités frontales est terminée. Les adultes y sont également sensibles, mais à un jeune âge.

Les principales causes de mucocèle

Le développement de la mucocèle repose sur le blocage d'une anastomose qui élimine le liquide séreux de la cavité dans le nez. La perméabilité du canal fronto-nasal est violée lorsque:

  • le septum nasal est plié;
  • zone lésée du nez;
  • des corps étrangers pénètrent dans les cavités de l'organe olfactif;
  • des pointes et des cicatrices causées par une sinusite apparaissent.

Des maladies telles que la sinusite sont associées à une infection des sinus. Des situations similaires se produisent dans la rhinite, la pharyngite et l'amygdalite chronique.

Le développement de la mucocèle et ses signes

En cas de violation de la sortie de fluide accumulé dans les cavités accessoires, il est impossible de trouver une issue. Par conséquent, il commence à appuyer sur les parois de l'orbite de l'œil, amincissant le septum osseux. En raison de leur destruction partielle, la mucocèle du sinus frontal se dilate vers les parois postérieure et antérieure de l'orbite, capturant deux ou trois cavités. Les symptômes de la maladie augmentent lentement et ne se manifestent pas initialement au début. Au début du développement de la mucocèle, seul un léger gonflement peut être détecté au sommet de l'orbite de l'œil ou dans la zone du coin interne. Lorsque vous cliquez dessus, vous entendez un son semblable à un crash et à un crunch. Ensuite, les signes de la maladie deviennent plus prononcés:

  1. Le globe oculaire se gonfle ou se déplace vers le côté où le sinus est affecté.
  2. La mobilité du globe oculaire est limitée, car le kyste résultant appuie sur celui-ci ou sur les branches nerveuses de l'œil.
  3. L'acuité visuelle diminue, la couleur est perçue comme déformée, vision double.
  4. Dans la région de l'orbite de l'oeil, une inflammation et un gonflement sous la forme d'abcès, phlegmon, sont formés.
  5. Le patient peut avoir des maux de tête aux premiers stades de la maladie.

Si la suppuration liquidienne se produit et s’étend aux cavités adjacentes, elle est dangereuse avec des complications infectieuses dans l’orbite de l’œil.

Méthodes de diagnostic

Un examen et une consultation avec un ophtalmologue, un oto-rhino-laryngologiste, un neurologue aideront à poser un diagnostic précis. Après une inspection visuelle de la zone touchée, les spécialistes lui demandent:

  • examen radiographique;
  • la rhinoscopie;
  • examen diaphanoscopique;
  • analyse en laboratoire des sécrétions accumulées dans les sinus avec ponction ou sondage;
  • examen ophtalmologique de l'oeil à l'aide de dispositifs spéciaux.

Les rayons X illuminent les sinus frontaux, déterminant l'augmentation de leur taille, la diminution de la transparence. À l'aide de miroirs spéciaux, inspectez la cavité du nez et du front, le passage entre eux.

Vérifiez la composition du liquide à l'intérieur des sinus peut être après l'avoir pris par ponction ou par ponction. L'introduction de la sonde permet d'effectuer une analyse bactériologique et cytologique du contenu du sinus frontal, afin de déterminer le gonflement, les modifications de sa structure.

La méthode de la diaphanoscopie est utilisée pour le dépistage des sinus nasaux avec une ampoule sur le manche. Le pus accumulé dans le nez ou la compaction assombrit le côté des joues où se situe l’éducation.

Parmi les méthodes de diagnostic fiables pour la mucocèle du sinus frontal, on note la tomographie 3D. Elle surveille également l'état des sinus après le traitement.

Seul un examen approfondi aidera à poser le bon diagnostic.

Traitement efficace et prévention

Au début du développement, mucoceles utilise des thérapies conservatrices visant à:

  • dilution secrète;
  • ouverture de la cavité réflexe;
  • élimination de l'œdème;
  • lavage des sinus frontaux.

La principale méthode d'intervention thérapeutique contre la mucocèle est la chirurgie avec élimination des zones élargies et nécrotiques, mortes, du sinus. Pour ce faire, ouvrez la cavité par une incision arquée en éliminant le liquide qui s'y est accumulé. Le drainage, qui est ensuite installé dans la plaie, permet d'éliminer les restes du secret et empêche la fermeture de la cavité jusqu'à ce que les cicatrices externes soient complètement formées. Le drainage dure deux semaines.

Peut-être avec la méthode radicale de traitement l'utilisation d'équipement endoscopique. Ce type de chirurgie peu invasive est souvent utilisé, car il est sûr, physiologique et efficace. L'instrument le plus mince, inséré dans la cavité nasale, ne détruit pas le septum osseux et la microcaméra permet à un spécialiste d'observer leurs manipulations à l'écran. Mais puisqu'il s'agit d'une opération coûteuse, elle est rarement effectuée. Et aux stades avancés du développement de l'inflammation, cette méthode est inefficace.

En association avec une intervention chirurgicale, le patient se voit prescrire des anti-inflammatoires. Les antibiotiques sont utilisés pour lutter contre les agents pathogènes.

Avec le traitement opportun de la mucocèle, tous les symptômes de pathologie associés à l’acuité visuelle et à la mauvaise position de l’œil disparaissent.

Pour éviter que la maladie ne se reproduise, il est nécessaire de surveiller l’état du nez, d’éviter les blessures, l’hypothermie et les corps étrangers à l’intérieur de la fistule.

Mucocèle

La mucocèle est une distension kystique du sinus paranasal. La maladie survient en liaison avec la violation de la ventilation naturelle du sinus, qui est le plus souvent causée par un traumatisme, une inflammation, moins de tumeur, une courbure du septum nasal. Le contenu de la cavité mucocèle est généralement muqueux, moins purulent (piocèle). La sécrétion muqueuse de l'épithélium des voies respiratoires supérieures, qui s'accumulent dans les sinus paranasaux, provoque un étirement progressif et la destruction de leurs parois osseuses. On pense que cette maladie est caractéristique des sinus, qui ont des canaux ou des trous excréteurs étroits. Ceux-ci incluent les sinus frontaux, les cellules du labyrinthe d'ethmoïde et le sinus principal. Cependant, des lésions du sinus maxillaire sont également trouvées. Compte tenu de la croissance agressive, l'évolution de la maladie s'accompagne de modifications marquées de l'anatomie des zones adjacentes.

Symptômes de mucocèle

En raison du développement lent, la maladie est souvent asymptomatique au début. Avec la défaite du sinus frontal, le globe oculaire se déplace vers le bas et l'extérieur, avec la mucocèle des cellules de l'ethmoïde - vers l'avant et l'extérieur, et avec la défaite du sinus principal - vers l'avant. Avec l'endoscopie, il y a un gonflement de la paroi interne du sinus avec une membrane muqueuse inchangée. Lorsqu'une mucocèle se propage dans la cavité crânienne, des symptômes neurologiques apparaissent, qui dépendent à la fois de l'effet direct de la formation sur le tissu cérébral et de l'effet toxique du contenu de la mucocèle sur les structures intracrâniennes.

Diagnostics

Il commence par l'examen d'un oto-rhino-laryngologiste et d'un ophtalmologiste. Une imagerie par résonance magnétique et par ordinateur obligatoire est effectuée. Dans certains cas, il est nécessaire de consulter un neurologue et un neurochirurgien.

Traitement de la mucocèle

Seulement chirurgical. L'opération de choix ici est une intervention endoscopique selon la méthode FESS. Une ouverture de la mucocèle et l'imposition d'une grande fistule entre celle-ci et la cavité nasale sont réalisées. Au cours de l'opération, toutes les causes identifiées pouvant conduire au développement de cette maladie doivent être éliminées.

Chirurgie vidéo pour enlever la mucocèle par notre chirurgien

Mucocèle de kyste

Une mucocèle est un kyste qui provient des tissus des muqueuses à la suite de leur étirement par le liquide accumulé. Cette maladie est souvent complètement asymptomatique et n'apparaît que lorsque la taille de la formation kystique augmente considérablement.

L'essence de la maladie

Les médecins affirment qu'une mucocèle est une formation plutôt rare qui peut être localisée dans les sinus paranasaux, elle se trouve parfois aussi dans l'appendice, sur la lèvre, etc. Dans la grande majorité des cas, un kyste survient dans les sinus frontaux en treillis. La mucocèle du sinus maxillaire est considérée comme une pathologie assez rare.

Un kyste des sinus est une tumeur bénigne. Néanmoins, cela peut causer des dommages graves à la santé. L'augmentation de la taille de la formation entraîne une pression sur les tissus environnants et peut même entraîner la destruction des os.

La mucocèle du kyste est remplie du contenu muqueux de couleur opalescente ou ambrée légèrement gris jaune. Un tel liquide est inodore, caractérisé par une structure volatile. Parfois, sa couleur change en jaune, brun ou café, en raison de la présence de cellules sanguines altérées. Lors de la suppuration des kystes, les médecins parlent du développement de la piocèle.

Le traitement principal de la mucocèle est une intervention chirurgicale visant à éliminer un kyste et son contenu.

Raisons

La principale raison de la formation de mucocèle réside dans le débit insuffisant (ou complètement perturbé) des sécrétions des sinus, ce qui peut s'expliquer comme suit:

  • Malformations congénitales des canaux excréteurs.
  • Modifications des canaux excréteurs sous l'influence de maladies inflammatoires transférées, de malformations cicatricielles ou d'un gonflement excessif.
  • Processus de la tumeur.
  • Blessures.
  • Exostose (excroissances bénignes à la surface des os).
  • Courbure du septum nasal (acquis ou congénital).

En règle générale, la mucocèle du sinus frontal n'est pas diagnostiquée chez les enfants d'âge préscolaire (après tout, les sinus paranasaux sont formés jusqu'à six ou sept ans). Le plus souvent, un tel kyste se produit dans les dix à vingt ans.

Les manifestations

Un kyste qui se forme dans les sinus peut ne pas être ressenti du tout, seulement parfois le patient a le nez qui coule. Le plus souvent, la maladie est asymptomatique pendant quelques années, après quoi elle commence à causer un inconfort:

  • Le patient s'inquiète souvent des maux de tête. Le sinus frontal de Mukotsele provoque une sensation de gêne au niveau du front. Après un certain temps, la douleur commence à augmenter son intensité.
  • Le patient peut remarquer un léger gonflement autour de l'orbite.
  • La tumeur commence à pousser activement les tissus environnants. L'appareil visuel souffre le plus souvent, ce qui se manifeste par une perception des couleurs altérée et un sentiment de vision double. Peut-être une baisse de l'acuité visuelle. Mais de tels symptômes ne surviennent pas toujours.
  • Continuer à faire pousser un kyste entraîne une déformation de la partie faciale du crâne. Le sinus frontal de Mukotsele provoque le déplacement du globe oculaire vers le bas, ainsi que vers l’extérieur. La formation kystique dans le sinus maxillaire provoque son gonflement vers l'avant et la tumeur dans le sinus ethmoïde - vers l'avant et vers l'extérieur.
  • La pression de la mucocèle provoque la compression des voies de déchirement, c'est pourquoi le patient développe une déchirure constante d'un côté.
  • Avec la compression des nerfs, l'apparition de douleurs névralgiques est possible, ce qui donne à l'orbite, la mâchoire supérieure et les dents.
  • Le gonflement devient visible à l'œil nu, il se distingue par une consistance lisse et dense, il ressemble à un avec les tissus osseux environnants. La peau sur elle semble inchangée.
  • En réponse à la palpation, vous pouvez entendre un resserrement distinct, ainsi que tirer des conclusions sur la plénitude de la formation de liquide.
  • Parfois, le kyste est ouvert et son contenu tombe dans les tissus voisins. Ceci est lourd avec le développement de processus inflammatoires purulents, la méningite et d'autres complications dangereuses.

En règle générale, les patients atteints de mucocèle en développement viennent principalement avec des plaintes à l'ophtalmologiste. Mais le traitement de cette pathologie impliquait un oto-rhino-laryngologiste spécialisé.

Diagnostics

Pour un diagnostic précis, le patient a généralement besoin de:

  • Passez un examen chez le médecin ORL.
  • Faites une radiographie dans plusieurs projections.
  • Effectuer une tomographie par ordinateur (CT). Cette méthode de diagnostic est considérée comme la plus précise, car elle fournit les informations les plus complètes sur la structure, la taille et la localisation du kyste.

Parfois, le médecin peut exiger une ponction endonasale des sinus maxillaires. Au cours d'une telle étude, le spécialiste analyse une partie du contenu du kyste et en évalue la structure.

La rhinoscopie ordinaire avec mucocèle est complètement non informative. Au cours d'une telle étude, le médecin ne peut faire attention qu'à la saillie des voies nasales.

Caractéristiques de la thérapie

La chirurgie est la seule méthode possible pour traiter la mucocèle. Aujourd'hui, les médecins préfèrent les techniques de chirurgie endoscopique, dans lesquelles il n’ya pratiquement plus de trous dans la peau du patient et où le tissu est légèrement blessé, ce qui permet une récupération rapide et réduit le risque de complications.

Lors de l'intervention du spécialiste:

  • Ouvre la cavité mucocèle.
  • Impose une fistule entre le sinus et la cavité nasale ou élargit l'existant (pour assurer un écoulement optimal du mucus).
  • Corrige les facteurs qui ont causé cette condition, si nécessaire.
  • Effectue l'ablation de la paroi du sinus nasal, si le kyste a atteint une taille significative.

Certains médecins insistent pour gratter les muqueuses du sinus nasal afin d’éviter la récurrence de la maladie. Cependant, il est prouvé qu'une telle manipulation peut avoir l'effet inverse. Par conséquent, il est souvent abandonné.

Après la chirurgie, le patient doit prendre des médicaments pour prévenir les complications. Les antibiotiques, les anti-inflammatoires et les œdèmes sont couramment utilisés.

Avec un traitement médical rapide, la mucocèle des sinus peut être traitée avec succès. Enlever un kyste aide à s'en débarrasser pour toujours.

Mucocèle des sinus paranasaux: causes des symptômes et méthodes de traitement

Mukotsele - une maladie des sinus paranasaux, qui est une extension semblable à une brosse. La cause de cette pathologie chez les enfants et les adultes est le blocage des canaux excréteurs. Comment la maladie se développe-t-elle? Qu'est-ce qui peut causer le développement de la maladie? Ceci est légèrement inférieur.

1. étiologie

Dès le début, la maladie est presque asymptomatique. Dans certains cas, la névralgie supraorbitale, qui progresse avec le temps, est possible.

Dans une période ultérieure, des déchirures peuvent se produire, il y a une douleur dans les orbites et un déplacement du globe oculaire.

La mucocèle du sinus frontal ou sphénoïdal se caractérise par un déplacement du globe oculaire vers le bas et l'extérieur, l'ethmoïde - en avant et vers l'extérieur, le principal - en avant.

À la palpation des parois de l'orbite, il y a un renflement des sinus. Ces protrusions se développent assez lentement, mais dans les derniers stades de la maladie peuvent atteindre des tailles importantes, ce qui entraîne des déformations des os du visage.

2. Causes de mucocèle

La cause principale de la mucocèle est le blocage du canal par lequel le liquide séreux sort de la cavité par le nez. Les facteurs provoquants peuvent être:

  • structure incorrecte des os du visage;
  • courbure du septum nasal;
  • blessures au pont du nez;
  • pénétration de corps étrangers dans les voies nasales;
  • processus inflammatoire;
  • cicatrices ou formations polypes.

3. Symptômes et symptômes

Selon le lieu de localisation de l'élargissement en forme de kyste, divers symptômes apparaissent. Considérez comment chaque type de maladie se développe.

3.1. Sinus maxillaire

La mucocèle située dans cette zone au stade initial ne se manifeste pas du tout et se trouve souvent de manière fortuite lors de l'examen général du patient. À mesure que le kyste maxillaire se développe, les symptômes deviennent plus prononcés:

  • douleur dans la région des sinus;
  • gonflement des joues;
  • asymétrie du visage;
  • maux de tête;
  • congestion nasale par l'emplacement de la formation;
  • signes d'intoxication générale.

3.2. Sinus frontal

Le kyste dans le sinus frontal et le labyrinthe d'ethmoïde également au début de son développement ne se font pas sentir par aucun signe clinique.

Au stade final du développement, le syndrome douloureux devient intolérable. Lors de la palpation du sinus frontal, vous pouvez déterminer la présence d'une éducation sphérique. Très souvent, une fistule apparaît à travers le site de localisation du kyste, à travers lequel le contenu du kyste sort.

3.3. Cavité buccale

La bulle qui se forme dans la cavité buccale est également appelée kyste muqueux ou mucocèle.

Le plus souvent, la formation se situe sur la face interne de la lèvre, mais elle peut également se produire à d’autres endroits: à la surface interne des joues, du palais et de la langue. L'éducation survient généralement à la suite d'une blessure ou d'un blocage de la glande salivaire.

Habituellement, une telle bulle ne pose pas de risque pour la santé, mais elle crée un inconfort pour le patient. Cependant, l'éducation doit être étudiée pour exclure le développement de tumeurs malignes.

4. Diagnostic et examen

La mucocèle du sinus nasal est diagnostiquée par un oto-rhino-laryngologiste. En cas de complications, vous devrez peut-être consulter un ophtalmologiste, ainsi qu'un neurologue. Sur la base des plaintes du patient, le médecin examine les voies nasales et prescrit un test des sinus. Pour cela peut être attribué:

La photo montre la mucocèle du sinus maxillaire dans l'image IRM.

5. traitement

Aux premiers stades de la mucocèle, les médecins tentent généralement de se passer d'une intervention chirurgicale. Bien que l'éducation soit petite, il est possible d'utiliser des méthodes de traitement conservatrices, ainsi que la physiothérapie.

5.1. Méthodes conservatrices

Pour soulager l'état du patient, le médecin vous prescrira un traitement spécial, qui comprend la prise de médicaments qui aident à diluer les sécrétions et à soulager l'œdème. En outre, vous aurez besoin de laver le sinus affecté pour éliminer le blocage. En outre, les médicaments anti-inflammatoires peuvent être prescrits, et en présence de la microflore pathogène, des antibiotiques.

5.2. Remèdes populaires

Les méthodes traditionnelles de traitement de la mucocèle ne sont généralement pas utilisées. Les procédures suivantes peuvent être recommandées en complément du traitement principal:

  1. Lavage régulier de la cavité nasale. À ces fins, il est possible d’utiliser la décoction de camomille - elle a des effets anti-inflammatoires, antimicrobiens et antiseptiques.
  2. Des compresses sèches. Dans une casserole, le gros sel est chauffé, versé dans un sac puis appliqué sur le sinus touché. Le même effet a un œuf de poule chaud.
  3. Aromathérapie. Pour soulager la congestion nasale, vous pouvez utiliser l'huile essentielle d'eucalyptus ou de menthe poivrée.

5.3. Physiothérapie

Des procédures physiothérapeutiques peuvent être ajoutées en complément du traitement principal. La thérapie à ultra haute fréquence (UHF) est possible. Le champ électromagnétique pénètre dans les tissus et a un effet anti-inflammatoire.

6. Conséquences

Lorsqu'elle est infectée par la mucocèle, la piocèle se forme - éducation avec un contenu purulent.

En conséquence, une destruction osseuse peut survenir. Le processus inflammatoire peut atteindre les sinus et les tissus adjacents, ce qui aggrave le processus.

En outre, la mucocèle, en particulier de grande taille, exerce une pression, provoquant des modifications dystrophiques dans les sinus.

En raison de la compression des vaisseaux sanguins, leur rétrécissement se produit et, par conséquent, un dysfonctionnement des tissus. Cette condition entraîne à son tour la formation de fistules et d'abcès.

7. Prévisions

Avec un traitement prescrit en temps opportun, mucocèle a un pronostic favorable. Le développement de complications contribue à la détérioration du patient.

Mucocèle dans le sinus maxillaire

Selon la classification pathogénétique, toutes les lésions kystiques des sinus paranasaux peuvent être divisées en trois formes: kystes de rétention, méningocèle et mucocèle. Les kystes de rétention sont la forme la plus courante dont la localisation est généralement strictement limitée. Méningocèle - saillie herniaire des méninges due au développement pathologique du crâne fœtal. La mucocèle est une formation bénigne ressemblant à un kyste, remplie de mucus et tapissée par l'épithélium respiratoire des sinus paranasaux. Mukotsele se développe lentement et a une nature agressive locale.

Photo 1. Orthopantomogramme

On pense que la mucocèle peut provoquer une obstruction du trou qui fait communiquer le sinus avec la cavité nasale, ce qui entraîne une accumulation de liquide. Progressivement, en produisant du mucus, la mucocèle augmente de taille et déforme l’os environnant. Les causes les plus courantes de mucocèle sont les infections chroniques, les allergies, les traumatismes et les interventions chirurgicales antérieures, les causes de certaines restant inconnues.

Photo 2. Scanner montrant une éducation dans le sinus maxillaire gauche.

Photo 3. Projection axiale de l'IRM montrant l'éducation dans le sinus maxillaire gauche.

La plupart des mucocèles sont localisées dans le sinus frontal (60%), puis dans l'ethmoïde (30%) et le maxillaire (10%). La localisation dans le sinus sphénoïdal est considérée comme très rare. Malgré le fait que cette formation soit bénigne, la mucocèle du sinus maxillaire peut atteindre des tailles importantes et causer la destruction des os. Les symptômes se manifestent principalement par la compression des tissus environnants. L’apparition d’une infection secondaire peut entraîner une aggravation de la maladie, entraînant des complications, en particulier dans la région de l’orbite.

Photo 4. Fluide d'aspiration

La tomodensitométrie est la principale méthode de diagnostic. Les images de tomodensitométrie et d'IRM permettent au spécialiste d'évaluer avec précision l'emplacement de la formation. La méthode traditionnelle de traitement est l’excision ou le décorticage par accès intranasal endoscopique.

Le but de ce rapport est de montrer la grande mucocèle du sinus maxillaire, qui est considérée comme rare chez les patients ne présentant pas de pathologies antérieures de la part des organes ORL. L'énucléation du kyste a été réalisée par la méthode Caldwell-Luc.

Description du cas clinique.

Un homme de 39 ans ayant une formation importante dans le sinus maxillaire gauche, asymptomatique, a été envoyé au service de chirurgie maxillo-faciale. L'éducation a été détectée par examen aux rayons X. Dans l'histoire du patient nie les blessures, les allergies et les interventions dans les sinus paranasaux. L'histoire de la maladie sans caractéristiques, ne prend pas de drogue, est un fumeur.

Inspection de la cavité buccale sans particularités, à l'exception d'un gonflement palpable le long du sillon buccal. Les radiographies et les tomodensitogrammes montraient une formation homogène remplissant le sinus maxillaire gauche (photo 1). Taille approximative 5x5 cm.

Sous anesthésie locale a été réalisée une éducation à la ponction. De l'éducation aspiré liquide jaunâtre clair. Après cela, l'opération Caldwell-Luke a été réalisée, le sinus maxillaire gauche a été nettoyé et examiné (photo 4,5). L'examen histopathologique a déterminé la formation de mucocèle. Le processus de récupération s'est déroulé sans fonctionnalités pendant une courte période. Le patient est sous la surveillance de spécialistes.

Photo 5. Pendant la chirurgie

Le terme mucocèle a été introduit chez Rollet en 1896 et la première description histologique a été faite par Onodi en 1901. Le plus souvent, la mucocèle est localisée dans le sinus frontal, plus rarement dans l'ethmoïde et le coin. La mucocèle du sinus maxillaire est également très rare, environ 10% des cas. Les symptômes se manifestent principalement par la compression des tissus environnants. Les mucocèles frontales et sinus ethmoïdales sont souvent associées à des maux de tête et parfois à une déficience visuelle. L'éducation dans le sinus maxillaire provoque généralement des symptômes d'obstruction et un défaut visuel. Les mukotsele sont considérés comme des formations bénignes, mais ils peuvent avoir un effet néfaste sur les structures vitales environnantes de l'orbite et du crâne. En outre, des affections telles que la sinusite, la congestion nasale et l'anosmie apparaissent. Bien qu'une mucocèle de grande taille ait été trouvée chez le patient en question, les symptômes étaient totalement absents.

Le diagnostic différentiel présente certaines difficultés. En l'absence d'érosion, les os de mucocèle se distinguent des kystes de rétention, de la sinusite et de la polypose du sinus paranasal. Dans le cas où la lésion osseuse est étendue, il convient de la différencier des états malins: carcinome spinocellulaire, cystadénocarcinome, plasmocytome, mélanocarcinome, schwannome et tumeurs d'origine odontogène.

La TDM en projection axiale et directe est la meilleure méthode pour détecter les mucocèles. Le sinus est généralement assombri, dilaté et endommagé aux parois des os. La cavité des sinus est remplie de liquide et de tissus mous. Il est préférable d’effectuer un scanner. L’IRM peut être utile en cas de litige pour déterminer le liquide ou le tissu dans la lumière. Dans notre cas, le scanner a montré une formation homogène qui remplit complètement le sinus maxillaire.

Le traitement consiste traditionnellement à énucléer ou à guérir un kyste par un accès externe. Cependant, Blackwell en 1993 a décrit une intervention réussie utilisant une technique d’anthrostomie par endoscopie de la mâchoire supérieure. Depuis lors, les méthodes endoscopiques ont été de plus en plus développées et une méthode d'accès à travers le passage nasal inférieur est actuellement décrite. Après la chirurgie, la configuration des sinus peut rester inchangée, légèrement améliorée ou redevenir normale. Nkenke propose d’évaluer les résultats au moins 2 mois après l’intervention, estimant que cette période est nécessaire au rétablissement. L'accès externe implique une dissection tissulaire, une sinusotomie et le retrait de la mucocèle. Dans notre cas, la méthode Caldwell-Luc a été appliquée sous anesthésie locale.

La mucocèle dans le sinus maxillaire est considérée comme une rareté. Dans le cas présent, une muqueuse volumineuse est décrite dans le sinus maxillaire d'un patient qui n'a eu aucune plainte ni aucun problème avec les organes ORL dans son anamnèse. Le traitement était chirurgical, Caldwell-Luc. La récupération n'a pas été remarquable avec une courte période d'observation.

Fidevs Akpek, chercheur, département de chirurgie maxillo-faciale, faculté de médecine dentaire, université Abant Izzet Baysal, Bolu, Turquie

Ismail Akkas, Professeur adjoint, Département de chirurgie buccale et maxillo-faciale, Faculté de médecine dentaire, Université Abant Izzet Baysal, Bolu, Turquie

Orcum TOPTAS, Professeur assistant, Département de chirurgie buccale et maxillo-faciale, Faculté de médecine dentaire, Université Abant Izzet Baysal, Bolu, Turquie

Fatih Ozan, Professeur associé, Département de chirurgie buccale et maxillo-faciale, Faculté de médecine dentaire, Université Abant Izzet Baysal, Bolu, Turquie

Mucocèle

Mukotsele - diminution totale de la légèreté d'un ou de plusieurs sinus paranasaux en raison de l'accumulation de mucus, souvent associée à une expansion osseuse résultant d'un drainage insuffisant des sinus.

Tableau clinique

Le tableau clinique dépend de deux facteurs.

  1. localisation et directions d'expansion
  2. présence d'infection associée

Mukotsele viole l'anatomie locale et augmente la pression sur les structures environnantes, par exemple:

  • la mucocèle du sinus frontal s'étend à l'avant de l'orbite en tant qu'éducation
  • la mucocèle du labyrinthe en treillis postérieur serre le sommet de l'orbite
  • la mucocèle principale du sinus s'étend vers l’arrière vers l’hypophyse et le tronc cérébral
  • mucocèle du sinus maxillaire peut soulever la paroi inférieure de l'orbite, provoquant un ptosis

à l'apparition d'une infection, le tableau clinique est similaire à celui d'une sinusite aiguë, avec une propagation possible de l'infection dans les espaces adjacents:

  • intracrânien: empyème sous-dural, méningite, abcès cérébral
  • orbite: abcès sous-périosté
  • par voie sous-cutanée

Pathologie

Plus vraisemblablement, la mucocèle est le résultat d'une obstruction de l'orifice du sinus due à une inflammation, à un traumatisme, à une lésion volumique, etc., suivie d'une accumulation de mucus et, finalement, d'une expansion des sinus. Certains auteurs (une minorité) pensent que la mucocèle est une rétention de la muqueuse kystique, qui augmente progressivement pour finalement occuper l’ensemble du sinus [3]. La sinusite fongique chronique non invasive se retrouve également sous la forme du facteur étiogénique mucocèle [3-4]. Du point de vue du radiologue, peu importe laquelle de ces théories est vraie. Le contenu de la mucocèle est variable et sa composition affecte l’image lors de la visualisation.

Localisation

Près des 2/3 de la mucocèle sont formés dans les sinus frontaux, à la deuxième place se trouve le labyrinthe ethmoïdal, les sinus maxillaires et principaux sont rarement atteints [3].

Pathologie combinée

  • fibrose kystique

Diagnostics

Radiographie

La radiographie du crâne ne joue pas un rôle significatif dans le diagnostic de mucocèle et révèle uniquement l'obscurcissement du sinus.

Tomographie

Le sinus frappé est sans air, et les murs sont éclaircis et écartés. Les zones de résorption complète des parois osseuses peuvent être visualisées, formant des défauts osseux et permettant à la «formation» de proliférer dans les tissus adjacents [3-4]. On trouve parfois des calcaires à la périphérie [3]. Après l'injection d'un agent de contraste, son accumulation est parfois notée à la périphérie. La teneur en sinus est variable en fonction de la teneur en eau et sa densité varie de la teneur en liquide à la teneur en hyperdensité [4].

Imagerie par résonance magnétique

L'intensité du signal MR dépend du rapport eau, mucus et protéines [2-4]:

  • T1
    • teneur en eau élevée: faible intensité du signal (le plus souvent)
    • teneur élevée en protéines: intensité du signal élevée
  • T2
    • teneur en eau élevée: intensité du signal élevée (le plus souvent)
    • teneur élevée en protéines: faible intensité du signal
  • T1 C + (Gd): changement d'intensité du signal périphérique / pas de changement d'intensité du signal MR
  • DWI: varie

NB: l'ajout d'une infection fongique entraîne une diminution du signal sur les images pondérées en T1 et T2, simulant des sinus normalement aérés [4].

Les principaux types et caractéristiques de traitement mucocèle

Les maladies de la cavité nasale sont l’un des problèmes de santé les plus désagréables. Les maladies de ce type compliquent non seulement la prise de nourriture, mais rendent également la respiration difficile. Dans notre article, vous découvrirez différents types de mucocèle et leur traitement.

Description et mécanisme de développement

La mucocèle est une formation kystique expansive qui est formée de l'épithélium respiratoire des sinus paranasaux. Il s’agit d’un sac mince et bénin, indolore, rempli d’un liquide clair (mucus), moins de pus. La tumeur se développe lentement, mais elle a un caractère local plutôt agressif.

Lorsqu'une mucocèle apparaît, une obstruction (obstruction) se produit dans l'ouverture reliant le sinus à la cavité nasale. Ceci, à son tour, conduit à une accumulation de fluide. Lentement, le liquide s'accumule dans un volume tel que la formation de kyste commence à déformer l'os environnant. Il existe une mucocèle due à des infections chroniques, des réactions allergiques, des blessures et des interventions chirurgicales.

Les causes des kystes muqueux ne sont pas complètement comprises. Les néoplasmes sont localisés aux endroits suivants: sinus frontal et maxillaire, sinus principal, localisation des glandes salivaires (hypoglosses, sous-mandibulaires et auriculaires). Initialement, la maladie est asymptomatique, puis la gêne locale devient plus perceptible en raison de la taille de la formation, la névralgie du nerf facial se développe, l’asymétrie devient plus prononcée, l’œil est déplacé.

Symptômes des formes principales

La symptomatologie de la maladie se manifeste de différentes manières, en fonction de la forme de la mucocèle.

Maxillaire

Sur un kyste muqueux des sinus maxillaires, une personne peut ne pas suspecter pendant une longue période, en particulier avec une rhinite et des sinus fréquents. Dans ce cas, la mucocèle est un kyste du sinus paranasal, qui se forme à la suite d'un chevauchement du flux nasal excréteur et d'une accumulation à l'intérieur de la membrane muqueuse. Les lieux de localisation les plus fréquents sont: le sinus frontal, le labyrinthe ethmoïdal, les sinus cunéiformes et maxillaires.

Le développement de la membrane muqueuse du sinus paranasal passe par trois étapes: latente, sortie du kyste au-delà du sinus, complications. Au premier stade, les symptômes sont extrêmement rares. Dans certains cas, une rhinorrhée peut apparaître. Mais si une infection virale est liée au mucocèle, une sinusite purulente peut survenir. Au deuxième stade, tous les symptômes sont généralement exprimés par des problèmes oculaires: gonflement de l’orbite, diplopie (trouble de la vue), larmoiement. Au troisième stade, diverses manifestations pathologiques secondaires apparaissent.

Sinus frontal

La mucocèle du sinus frontal est également longtemps asymptomatique. Parfois, la période de latence dure jusqu'à deux ans. Puis les maux de tête dans le front commencent progressivement à s'intensifier. Peu à peu, la douleur se propage à l'orbite et autour du globe oculaire. Bientôt, le renflement de la forme arrondie dans le coin de l’œil devient plus perceptible.

En appuyant sur le renflement, un resserrement caractéristique apparaîtra, une fistule peut se former, à travers laquelle le mucus circulera. Si vous ne gérez pas le problème, au fil du temps, le mur inférieur du sinus frontal tombera et appuiera sur le globe oculaire. En conséquence, le globe oculaire se déplacera, il y aura une perturbation visuelle (diminution de la netteté, vision double, réduction de la séparation des couleurs).

Cavité buccale

Avec la manifestation de la maladie dans la cavité buccale, le plus souvent au niveau des parois internes des lèvres et des joues, des protrusions translucides et indolores apparaissent. Les kystes muqueux eux-mêmes ne causent pas de douleur, mais la gêne se fait sentir à la fois pendant le repas et au repos. Les bosses peuvent être endommagées ou perforées, mais elles guérissent rapidement et absorbent un nouveau fluide. L'apparition de protubérances n'affecte pas la capacité d'ouvrir la bouche, les modifications sur la membrane muqueuse de la bouche ne sont pas perceptibles.

Examen et diagnostic

Étant donné que la mucocèle ne se manifeste généralement pas au premier stade du développement de la maladie, elle peut être détectée par hasard chez le dentiste (prise de photos de la dent) ou pendant le traitement. Si le patient a des plaintes en raison d'une mauvaise santé générale, de problèmes de nez persistants, le spécialiste l'examine et lui attribue un diagnostic. Pour identifier la forme maxillaire, la mucocèle est prescrite: rhinoscopie, rayons X, IRM calculée et maxillaire.

Un oto-rhino-laryngologue, un neurologue et un optométriste peuvent identifier des néoplasmes kystiques dans le sinus frontal. Rhinoscopie et étude des sinus paranasaux. Pour déterminer la nature et la forme de la mucocèle du sinus frontal, une radiographie, une échographie ou une IRM sont utilisées. Dans des cas particuliers, diaphanoscopie prescrite et ponction diagnostique des sinus.

Dans le même temps, les yeux sont également contrôlés: ophtalmoscopie, test de couleur, test de netteté, etc. Pour identifier le mucocèle buccal, un dentiste et un chirurgien maxillo-facial doivent être examinés. La consultation d'un oncologue peut être programmée. Ensuite, une échographie de la glande salivaire et des études histologiques sont désignées.

Façons de traitement

La chirurgie est considérée comme le traitement principal de la mucocèle.

Thérapie standard

À partir du traitement standard dans les cas de formation de kystes, des médicaments agissant à la surface du kyste et des stéroïdes sont prescrits. Les maladies concomitantes (troubles visuels, bave) sont traitées avec des médicaments spécifiques.

Physiothérapie

Les procédures de physiothérapie sont un complément au traitement principal. Les radiations infrarouges, la thérapie par champs électromagnétiques ultra-haute fréquence, qui ont des effets anti-inflammatoires et un flux sanguin amélioré, peuvent être prescrites.

Intervention chirurgicale

La principale méthode d'élimination de la mucocèle est le nettoyage complet des tumeurs kystiques au scalpel ou au laser. Les chirurgies endoscopiques et classiques, la chirurgie des sinus sont effectuées.

Pronostic et mesures préventives

Dans la plupart des cas, le traitement de la mucocèle, qui n’était pas trop compliqué, a un résultat positif. Cependant, il vaut mieux éviter la maladie. Pour ce faire, il est nécessaire de traiter jusqu’à la fin des maladies infectieuses et inflammatoires, des traumatismes et des lésions mécaniques de la tête, afin d’éviter l’hypothermie et les éventuelles corrections cosmétiques sur le visage.

Mucocèle du sinus maxillaire

La structure des sinus frontaux et leurs fonctions

Derrière la zone des arcades sourcilières se trouvent les sinus frontaux, séparés par de minces parois osseuses de l’orbite et du cerveau. Ils sont également divisés en droit et gauche. À l'intérieur des cavités, il y a une membrane muqueuse qui produit un fluide spécial avec ses glandes. Normalement, la sécrétion passe par la fistule reliant les sinus du nez et du front.

La nécessité de l'apparition de cavités dans l'os frontal est associée à:

  • protection du cerveau contre les blessures;
  • participation au processus de respiration;
  • mise en forme du son, amélioration de la résonance vocale.

L'air qu'une personne respire par le nez pénètre dans la cavité où il se réchauffe et s'humidifie. Les microbes pathogènes aéroportés peuvent causer une infection des sinus. Si le processus de sécrétion séreuse est perturbé, une inflammation se produit. Une complication de la maladie est la piocèle, lorsque le liquide infecté devient purulent. La maladie survient chez les enfants de plus de six ou sept ans, car à ce stade la formation des cavités frontales est terminée. Les adultes y sont également sensibles, mais à un jeune âge.

Les principales causes de mucocèle

Le développement de la mucocèle repose sur le blocage d'une anastomose qui élimine le liquide séreux de la cavité dans le nez. La perméabilité du canal fronto-nasal est violée lorsque:

  • le septum nasal est plié;
  • zone lésée du nez;
  • des corps étrangers pénètrent dans les cavités de l'organe olfactif;
  • des pointes et des cicatrices causées par une sinusite apparaissent.

Des maladies telles que la sinusite sont associées à une infection des sinus. Des situations similaires se produisent dans la rhinite, la pharyngite et l'amygdalite chronique.

Le développement de la mucocèle et ses signes

En cas de violation de la sortie de fluide accumulé dans les cavités accessoires, il est impossible de trouver une issue. Par conséquent, il commence à appuyer sur les parois de l'orbite de l'œil, amincissant le septum osseux. En raison de leur destruction partielle, la mucocèle du sinus frontal se dilate vers les parois postérieure et antérieure de l'orbite, capturant deux ou trois cavités. Les symptômes de la maladie augmentent lentement et ne se manifestent pas initialement au début. Au début du développement de la mucocèle, seul un léger gonflement peut être détecté au sommet de l'orbite de l'œil ou dans la zone du coin interne. Lorsque vous cliquez dessus, vous entendez un son semblable à un crash et à un crunch. Ensuite, les signes de la maladie deviennent plus prononcés:

  1. Le globe oculaire se gonfle ou se déplace vers le côté où le sinus est affecté.
  2. La mobilité du globe oculaire est limitée, car le kyste résultant appuie sur celui-ci ou sur les branches nerveuses de l'œil.
  3. L'acuité visuelle diminue, la couleur est perçue comme déformée, vision double.
  4. Dans la région de l'orbite de l'oeil, une inflammation et un gonflement sous la forme d'abcès, phlegmon, sont formés.
  5. Le patient peut avoir des maux de tête aux premiers stades de la maladie.

Si la suppuration liquidienne se produit et s’étend aux cavités adjacentes, elle est dangereuse avec des complications infectieuses dans l’orbite de l’œil.

Méthodes de diagnostic

Un examen et une consultation avec un ophtalmologue, un oto-rhino-laryngologiste, un neurologue aideront à poser un diagnostic précis. Après une inspection visuelle de la zone touchée, les spécialistes lui demandent:

  • examen radiographique;
  • la rhinoscopie;
  • examen diaphanoscopique;
  • analyse en laboratoire des sécrétions accumulées dans les sinus avec ponction ou sondage;
  • examen ophtalmologique de l'oeil à l'aide de dispositifs spéciaux.

Les rayons X illuminent les sinus frontaux, déterminant l'augmentation de leur taille, la diminution de la transparence. À l'aide de miroirs spéciaux, inspectez la cavité du nez et du front, le passage entre eux.

Vérifiez la composition du liquide à l'intérieur des sinus peut être après l'avoir pris par ponction ou par ponction. L'introduction de la sonde permet d'effectuer une analyse bactériologique et cytologique du contenu du sinus frontal, afin de déterminer le gonflement, les modifications de sa structure.

La méthode de la diaphanoscopie est utilisée pour le dépistage des sinus nasaux avec une ampoule sur le manche. Le pus accumulé dans le nez ou la compaction assombrit le côté des joues où se situe l’éducation.

Parmi les méthodes de diagnostic fiables pour la mucocèle du sinus frontal, on note la tomographie 3D. Elle surveille également l'état des sinus après le traitement.

Seul un examen approfondi aidera à poser le bon diagnostic.

La structure des sinus frontaux et leurs fonctions

Derrière la zone des arcades sourcilières se trouvent les sinus frontaux, séparés par de minces parois osseuses de l’orbite et du cerveau. Ils sont également divisés en droit et gauche. À l'intérieur des cavités, il y a une membrane muqueuse qui produit un fluide spécial avec ses glandes. Normalement, la sécrétion passe par la fistule reliant les sinus du nez et du front.

La nécessité de l'apparition de cavités dans l'os frontal est associée à:

  • protection du cerveau contre les blessures;
  • participation au processus de respiration;
  • mise en forme du son, amélioration de la résonance vocale.

L'air qu'une personne respire par le nez pénètre dans la cavité où il se réchauffe et s'humidifie. Les microbes pathogènes aéroportés peuvent causer une infection des sinus. Si le processus de sécrétion séreuse est perturbé, une inflammation se produit. Une complication de la maladie est la piocèle, lorsque le liquide infecté devient purulent. La maladie survient chez les enfants de plus de six ou sept ans, car à ce stade la formation des cavités frontales est terminée. Les adultes y sont également sensibles, mais à un jeune âge.

Les principales causes de mucocèle

Le développement de la mucocèle repose sur le blocage d'une anastomose qui élimine le liquide séreux de la cavité dans le nez. La perméabilité du canal fronto-nasal est violée lorsque:

  • le septum nasal est plié;
  • zone lésée du nez;
  • des corps étrangers pénètrent dans les cavités de l'organe olfactif;
  • des pointes et des cicatrices causées par une sinusite apparaissent.

Des maladies telles que la sinusite sont associées à une infection des sinus. Des situations similaires se produisent dans la rhinite, la pharyngite et l'amygdalite chronique.

Le développement de la mucocèle et ses signes

En cas de violation de la sortie de fluide accumulé dans les cavités accessoires, il est impossible de trouver une issue. Par conséquent, il commence à appuyer sur les parois de l'orbite de l'œil, amincissant le septum osseux. En raison de leur destruction partielle, la mucocèle du sinus frontal se dilate vers les parois postérieure et antérieure de l'orbite, capturant deux ou trois cavités. Les symptômes de la maladie augmentent lentement et ne se manifestent pas initialement au début. Au début du développement de la mucocèle, seul un léger gonflement peut être détecté au sommet de l'orbite de l'œil ou dans la zone du coin interne. Lorsque vous cliquez dessus, vous entendez un son semblable à un crash et à un crunch. Ensuite, les signes de la maladie deviennent plus prononcés:

  1. Le globe oculaire se gonfle ou se déplace vers le côté où le sinus est affecté.
  2. La mobilité du globe oculaire est limitée, car le kyste résultant appuie sur celui-ci ou sur les branches nerveuses de l'œil.
  3. L'acuité visuelle diminue, la couleur est perçue comme déformée, vision double.
  4. Dans la région de l'orbite de l'oeil, une inflammation et un gonflement sous la forme d'abcès, phlegmon, sont formés.
  5. Le patient peut avoir des maux de tête aux premiers stades de la maladie.

Si la suppuration liquidienne se produit et s’étend aux cavités adjacentes, elle est dangereuse avec des complications infectieuses dans l’orbite de l’œil.

Méthodes de diagnostic

Un examen et une consultation avec un ophtalmologue, un oto-rhino-laryngologiste, un neurologue aideront à poser un diagnostic précis. Après une inspection visuelle de la zone touchée, les spécialistes lui demandent:

Les rayons X illuminent les sinus frontaux, déterminant l'augmentation de leur taille, la diminution de la transparence. À l'aide de miroirs spéciaux, inspectez la cavité du nez et du front, le passage entre eux.

Vérifiez la composition du liquide à l'intérieur des sinus peut être après l'avoir pris par ponction ou par ponction. L'introduction de la sonde permet d'effectuer une analyse bactériologique et cytologique du contenu du sinus frontal, afin de déterminer le gonflement, les modifications de sa structure.

La méthode de la diaphanoscopie est utilisée pour le dépistage des sinus nasaux avec une ampoule sur le manche. Le pus accumulé dans le nez ou la compaction assombrit le côté des joues où se situe l’éducation.

Parmi les méthodes de diagnostic fiables pour la mucocèle du sinus frontal, on note la tomographie 3D. Elle surveille également l'état des sinus après le traitement.

Seul un examen approfondi aidera à poser le bon diagnostic.

Quel est kyste et mucocèle du sinus nasal. Périodes de développement du kyste (mucocèle)

Un kyste du sinus (sinus) ou mucocèle est en fait la même chose, mais pour les spécialistes, il existe une différence dans le tableau clinique et l'étiologie. La mucocèle est plus fréquente chez les hommes que chez les femmes. L'âge le plus commun d'apparition de la maladie est de 15 à 25 ans. La mucocèle apparaît rarement avant 11 ans et après 46 ans.

La localisation principale de la mucocèle est:

  • sinus frontaux;
  • les sinus;
  • sinus maxillaires;
  • cellules du labyrinthe en treillis.

La mucocèle des sinus nasaux et paranasaux consiste à remplir complètement un ou plusieurs sinus paranasaux avec du mucus, sa présence implique un drainage des sinus et l'élimination du liquide accumulé des sinus.

Figure 1. Mukotsele

Périodes de développement du kyste (mucocèle):

1. La période latente (cachée).

Caractérisé par le cours sans l'apparition de symptômes aigus. Parfois, une rhinorrhée unilatérale peut apparaître. Lorsqu'un kyste est affecté par une infection bactérienne, une sinusite suppurée aiguë se développe, des symptômes spécifiques apparaissent.

2. Les kystes s'étendent au-delà du sinus.

Un gonflement apparaît dans les coins intérieurs des yeux, une exophtalmie peut survenir (gonflement du globe oculaire).

Ce stade de développement du kyste se caractérise par une sensation de forte pression sur le globe oculaire, des images fantômes, des vertiges, des maux de tête, une sinusite, un écoulement de mucus par l'une ou les deux narines. L'acuité visuelle peut également chuter de manière significative. Avec la pression des kystes sur les larmes, un larmoiement incontrôlable peut survenir.

De plus, à ce stade, les douleurs neurologiques sont caractéristiques chez les patients. La douleur peut être ressentie non seulement dans la région des yeux et du nez, mais également dans la mâchoire, ainsi que dans la région entourant le kyste. En règle générale, la fonction du nerf trijumeau souffre de la pression exercée par le kyste. Les sentiments peuvent être très différents: pulsations, douleur, sensation de brûlure, sensation d'éclatement ou de pression, ainsi qu'un resserrement appelé crepitus. Un tel «resserrement» signifie que du liquide s'est accumulé dans la cavité des sinus. La douleur est généralement ressentie après avoir appuyé sur un kyste ou au repos. Au toucher, le gonflement est lisse et dense, la couleur de la peau dans la région de la tumeur ne change pas, de sorte qu'une impression de fusion entre os et kyste apparaît. La rhinoscopie ne montre aucun changement, mais dans certains cas, au milieu de la voie nasale, on peut voir un néoplasme recouvert d'une muqueuse de couleur normale, mais déplaçant le nez de la conque vers le septum cartilagineux.

L'état de la mucocèle dépend de plusieurs facteurs:

  • la présence de l'infection;
  • taille du kyste et direction de la croissance.

Mukotsele déforme le dispositif anatomique local en exerçant une pression sur les tissus. Il existe quatre types de mucocèles:

Si la mucocèle est accompagnée d'une infection, les manifestations cliniques ressemblent à une sinusite aiguë et l'infection se propage aux tissus adjacents:

  • intracrânien (empyème sous-dural, méningite, abcès cérébral);
  • orbital (abcès sous-périosté);
  • sous-cutané (par exemple, gonflement Pott).

Causes du kyste et de la mucocèle du sinus nasal, facteurs de risque

Les principales causes de la mucocèle du sinus nasal sont les suivantes:

  • inflammation des sinus;
  • un traumatisme;
  • accumulation excessive de mucus et, par conséquent, expansion du sinus;
  • sinusite fongique.

Le contenu interne de la mucocèle peut être différent. Dans les cas les plus bénins, il est clair que le mucus est épais. Avec une infection bactérienne, le contenu du kyste est similaire à celui du pus. Les sinus frontaux sont plus sujets à la formation de kystes que les nasaux. C'est dans les sinus frontaux que se forment les deux tiers de tous les kystes.

Les causes supplémentaires de la formation de mucocèle du sinus nasal sont des facteurs externes, des produits chimiques agressifs, par exemple:

  • le nickel;
  • le chrome;
  • alcool isopropylique;
  • le radium;
  • poussière de bois;
  • différents types de colle;
  • gaz moutarde

Il faut généralement environ un an entre la survenue d'une mucocèle et l'exposition à un facteur de risque. Par exemple, un kyste peut apparaître après un long travail en production, même si le patient ne travaille plus avec des substances nocives.

Chez certaines personnes, les mucocèles se produisent à intervalles réguliers, par exemple sous forme de polypes. Le kyste nasal des sinus présente des symptômes similaires à ceux de la néoplasie sinusale ou de la polypose.

Environ 90% des mucocèles sont d'origine non infectieuse, mais peuvent être infectés si des tissus non traités ou nécrotiques se développent. Les résultats de la tomodensitométrie montrent clairement que le kyste (mucocèle) diffère du polype muqueux par la présence d’une certaine quantité d’air dans sa cavité. Si la zone du tissu affecté est grande, la présence d'un kyste ne fait aucun doute. La médecine moderne permet le drainage de la mucocèle même la plus complexe, située dans des régions éloignées du crâne.

Symptômes de kyste et mucocèle du sinus nasal, symptômes de complications

Les symptômes des tumeurs des sinus paranasaux apparaissent différemment, en fonction du type, de l'emplacement et du stade.

Les principaux symptômes d’un kyste (mucocèle) du sinus nasal sont:

  • douleur au visage;
  • douleurs à la mâchoire;
  • écoulement liquide du nez, parfois mélangé avec du sang;
  • congestion nasale;
  • épistaxis;
  • gonflement du coin interne de l'œil;
  • vision floue;
  • duplication d'images;
  • gonflement du visage, du cou;
  • rougeur du visage;
  • rougeur oculaire;
  • néoplasme dense des sinus;
  • globes oculaires bombés;
  • perte de vision (dans un œil);
  • paresthésie;
  • asymétrie des parties du visage;
  • gonflement autour des yeux;
  • douleur dans les gencives;
  • le bleu de la peau;
  • odeur désagréable dans le nez;
  • sécrétion de grandes quantités de mucus nasal;
  • écoulement de pus;
  • diminution de la sensibilité olfactive.

Dans les cas difficiles, lorsque la taille d'un kyste est grande ou plusieurs, les symptômes suivants peuvent se produire:

  • congestion nasale constante;
  • maux de tête fréquents ou douleurs chroniques, qui ne passent que sous l'influence d'analgésiques puissants;
  • sensation de pression à l'intérieur du crâne;
  • sensation de pression de l'intérieur des yeux;
  • larmoiement persistant;
  • renflement d'un ou des deux yeux;
  • diminution de la sensibilité olfactive;
  • mal aux dents;
  • engourdissement des dents;
  • ramollissement du tissu dentaire;
  • saignements de nez fréquents;
  • douleur au nez et à la bouche;
  • difficulté à ouvrir la bouche;
  • fatigue constante;
  • sensation de "plénitude" du cou et du nez.